Le dernier envol de Romain Hugault

Paru en 2005, Le dernier envol de Romain Hugault présente 4 histoires courtes d’un pilote japonais, américain, allemand et français durant leur ultime combat.

L’album se veut une rétrospective de quatre pilotes entre 1943 et 1945. Remontant en arrière dans la chronologie, l’histoire s’ouvre sur la mission du kamikaze japonais Teruo se sacrifiant sur un porte-avions en avril 45 (La Fleur de cerisier). Dans le second épisode, Tom détruit un train de ravitaillement allemand à bord de son P-47 le jour du débarquement (Le Sursis). Puis on découvre Günther, « l’expert » de la Luftwaffe aux commandes de son BF-109, qui meurt lors de l’attaque d’une escadre de bombardiers en mars 44 (La Croix de Fer). Un an plus tôt, « L’expert » menait un duel sans merci face à Alain, un pilote français du Normandie-Niemen qui y laissera la vie (Le Saut de l’ange).

Notre avis

Lauréat du prix décoincer la bulle au festival d’Angoulême 2006, Le dernier envol se distingue davantage par la beauté de ses planches que par l’intérêt de ses histoires. Bien que reliées par un fil rouge, les histoires s’enlisent souvent dans le mélodrame et les dialogues se perdent dans les états d’âmes des pilotes. Le détail historique est néanmoins bien présent dans le dessin comme dans le scénario. Le carnet graphique qui clôture l’album met en vedettes les chasseurs emblématiques Mitsubishi « Zero », P47-D Thunderbolt, Messerschmitt BF-109, YAK-9T du Normandie-Niemen, et quelques jolies Pin-up.

Titre : Le dernier envol – Éditions Paquet – Prix : 13 € – Acheter l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *