Un Fouga Magister vendu aux enchères à Paris

Un Fouga Magister CM 170, l’ancien avion de la Patrouille de France, s’exposera dans la cour de l’hôtel Marcel Dassault aux Champs Elysées pour une vente aux enchères le 29 janvier 2012.

Un avion de légende sera exposé et mis aux enchères en janvier 2012 dans la cour de l’hôtel Marcel Dassault : un Fouga CM 170 Magister. Il sera livré en état de marche à l’acheteur avec les papiers militaires et civils. L’avion dispose encore d’une capacité de vol de 700 heures environ. Estimation : 60 000 – 80 000 €.

En 1949, l’Armée de l’air française décide de doter ses écoles de pilotage d’un biplace à réaction, qui soit le plus proche des appareils opérationnels. L’avion conçu par le tandem Robert Castello et Pierre Mauboussin pour la société Potez Air Fouga, remporte l’appel d’offres. Il est équipé de deux moteurs Turboméca Marboré, installé dans des nacelles de part et d’autre du fuselage. Il deviendra une légende de l’aéronautique, équipant les armées de l’air de 22 pays.

Ses capacités techniques hors pair en voltige et au tir aérien, sa fiabilité et sa maniabilité lui ont permis de connaître une vie militaire extraordinairement longue avec 929 exemplaires construits et environ 12 000 pilotes formés sur Fouga Magister. En France, il est retiré en 1996, après 40 ans de service et entame une seconde vie dans l’aviation civile en tant qu’avion de collection. Apprécié des pilotes privés et il n’est pas rare d’observer ses évolutions lors de meetings aériens et sur les terrains des aéro-clubs de France. Une centaine de Fouga vole encore aux États-Unis et une dizaine en France.

La vente organisée par Artcurial Briest-Poulain-F.Tajan comportera également 450 lots couvrant toutes les passions aéronautiques et son art de vivre : livres, affiches ; horlogerie et instruments de bord, belles maquettes de grand format ; pièces détachées et moteurs ; mobilier issu du design aéronautique, pièces de Concorde et memorabilia.

Un Mirage V avait déjà été exposé à l’hôtel Marcel Dassault en 2010 et cédé aux enchères pour la coquette somme de 102 000 euros.

Infos : Dimanche 29 janvier 2012 – 14h – Hôtel Marcel Dassault – 7, Rond-Point des Champs Elysées – Paris 8è

Mise à jour du 1er février 2012 : Le Fouga Magister de 1966 a trouvé acquéreur à 88 500 €.

5 thoughts on “Un Fouga Magister vendu aux enchères à Paris”

  1. courtot dit :

    Hello,

    L’estimation me semble un peu forte : Le mien (basé à Chateaudun) est en vente pour 60.000 euros avec des pièces en état de vol et un bon potentiel moteur …

    1. info-aviation dit :

      Oui c’est justement le principe d’une vente aux enchères : démarrer au prix de base (60 000 ou 80 000 euros) pour le vendre le plus cher possible. Mais vous avez raison de faire jouer votre concurrence 😉

    2. coucou dit :

      mais le tiens ce n’est qu’un avec des marbore II .

  2. Shunn311 dit :

    Bonjour,
    Je viens de tomber sur cette annonce et j’aimerais connaitre le numéro de série de la machine. Je vous demande cela car je suis le blogmaster du Fouga Magister (http://fougastribute.blog4ever.com) et étant passionné par la machine, j’avais constitué un encart sur une liste de production de la machine. J’ai aussi mis en lien sur le forum du Fouga Magister (http://fougastribute.forumgratuit.fr) cet article afin vous puissiez avoir un peu plus de possibilité de le vendre 😉
    Cordialement
    Shunn311

  3. MAHUZIER Philippe dit :

    Bonjour,
    l’armée de l’air nous cedé un fouga magister,reformé, gracieusement
    cet appareil stocké en plein air en exposition se degrade malheureusement.
    as t’on le droit de le vendre?
    merci pour votre reponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *