La France et le Royaume-Uni s’entendent pour un futur drone de combat

Le 17 février, un sommet franco-britannique se tenait à l’Elysée concernant une « lettre d’engagement commune » sur le successeur du Rafale et du Typhoon.

Cette lettre n’est ni plus ni moins qu’une déclaration d’intention entre David Cameron et Nicolas Sarkozy pour développer le successeur potentiel du Rafale (Dassault) et du Typhoon (Eurofighter). Le projet baptisé Future Combat Air System (FCAS) sera confié à BAE Systems et Dassault-Aviation pour fabriquer un drone de combat (UCAV), avec un premier prototype en 2020.

« Nous affirmons notre volonté commune de lancer ensemble en 2013 un programme de démonstrateur technologique du système futur de combat aérien qui mettra en place une coopération d’importance stratégique pour l’avenir du secteur de l’aviation de combat en Europe. Ces travaux fourniront un cadre pour développer les technologies pertinentes et les concepts opérationnels nécessaires pour utiliser un drone de combat armé dans des opérations de haute intensité. Dès 2012 nous préciserons les caractéristiques de ce démonstrateur qui fera l’objet d’un contrat cofinancé, confié à nos deux industriels nationaux dans le domaine de l’aviation de combat. »

Ce projet ne remet pas en cause celui du drone furtif de combat nEUROn que conduit Dassault en collaboration avec Alenia (Italie), Saab (Suède), EADS-Casa (Espagne), HAI (Grèce) et Ruag (Suisse). Présenté et assemblé à Istres, le nEUROn doit faire son premier vol à l’été 2012.

Concernant le programme franco-britannique du drone MALE Télémos, les deux pays devraient décider de la « levée de risques » qui est une étape dans le lancement de ce programme.

Cette vaste coopération militaire franco-britannique a été initiée en novembre 2010 avec l’accord de Lancaster House. Les deux pays ont également mené la guerre en Libye, mettant parfois en rivalité le Typhoon et le Rafale qui a récemment damé le pion aux Britanniques dans l’appel d’offres MMRCA en Inde.

Lire le document officiel (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *