L’OAG du Canada pointe les problèmes d’acquisition du F-35

Le 3 avril, le Bureau du Vérificateur Général du Canada (OAG) a livré un rapport qui dénonce le processus de sélection et de budgétisation du F-35 Joint Strike Fighter.

Lors d’une conférence de presse le 3 avril (vidéo CBC), le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, a dévoilé un rapport qui pointe la façon dont les décisions ont été prises pour acheter 65 avions F-35 à Lockheed Martin en remplacement des CF-18 vieillissants.

Calendrier d'acquisition du F-35 par le Canada (zoomer pour grossir l'image).

« La Défense nationale n’a pas reconnu que le processus d’achat du F-35 était déjà bien engagé quatre ans avant toute annonce officielle. Cela a donné lieu à de nombreux problèmes au niveau du processus décisionnel. La Défense nationale n’a pas fait preuve de la diligence nécessaire pour l’engagement de 35 milliards de dollars. », a déclaré Mr Ferguson.

Les lacunes du processus d’acquisition sont répertoriées dans le chapitre 2 du rapport de l’OAG.

Il décrit d’une part comment le programme F-35 a été construit pour contourner les procédures normales des gouvernements participants, et organiser des compétitions ultérieures difficile à exécuter de façon équitable.

D’autre part, il décrit un certain nombre de cas où le Ministère de la Défense du Canada a délibérément induit en erreur le Parlement, ainsi que dans presque tous les programmes d’approvisionnement majeure du Canada des 5 dernières années. Le Ministère de la Défense a également fait des affirmations répétées sur les coûts et les besoins du F-35, qui n’ont pas été soutenus par une analyse de fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *