Des fuites de carburant sur le Voyager

Le système « tuyau et panier » de l’avion ravitailleur A330 Voyager accuse des problèmes de fuite lors du ravitaillement des avions Tornado de la RAF.

Une source proche de AirTanker¹ a déclaré que le problème concernait le tuyau qui relie le Voyager au Tornado de la Royal Air Force (RAF) qui s’est détaché lorsque le carburant était pompé durant les vols d’essais². La source ajoute que le processus de ravitaillement s’est poursuivi.

Ce défaut pourrait néanmoins entraîner des pénalités contractuelles avec le ministère de la Défense britannique qui est commanditaire. En réaction, AirTanker a publié le 6 avril une déclaration via YouTube, montrant le ravitaillement en vol d’un Tornado GR4 et accompagnée du texte suivant :

« Le chef adjoint de la Force aérienne (ACAS) a validé le communiqué de Voyager et certifié l’utilisation effectuée hier (5 avril 2012) selon laquelle l’aéronef commencera les opérations de vol sur avion militaire (…). Le Voyager est déjà un ravitailleur certifié et les essais de ravitaillement en vol des avions de la RAF se poursuivent. Comme on pouvait s’y attendre avec un appareil neuf, il y a quelques problèmes techniques, mais ceux-ci sont pris en compte. AirTanker compte bien fournir la flotte de neuf avions d’ici 2014 prévus dans le contrat du futur avion ravitailleur stratégique (programme FSTA). »

L’avion ravitailleur Voyager mesure 60 mètres de long, peut transporter 100.000 litres de carburant et le transmettre à d’autres avions à raison de 5000 litres par minute. Le 4 avril, le Voyager a effectué un 1er vol d’essai depuis la base RAF de Brize Norton au Royaume-Uni.

L’avion devrait entrer en service pour la formation au plus tard cette année, permettant aux équipages de s’entraîner pour les missions médicales et de transport.

Avant ce problème de fuite, le Voyager avait déjà essuyé des critiques. En 2010, on avait reproché au ministère de la Défense l’absence d’équipement de protection nécessaire à l’avion pour opérer dans les zones de conflit. Le Comité des comptes publics du Parlement avait aussi conclu dans un rapport qu’il y avait « des lacunes importantes » dans la façon dont le ministère avait loué des ravitailleurs³.

Toutefois, le gouvernement a soutenu le processus d’acquisition car la RAF doit remplacer d’urgence sa flotte vieillissante de ravitailleurs Lockheed Martin Tristar et Vickers VC10.

¹ Le consortium AirTanker réunit plusieurs entreprises aéronautique comme Cobham, Rolls-Royce et Babcock International ainsi que Thales France.

² Le Voyager utilise une perche rigide rétractable se terminant par un ou plusieurs tuyaux souples (enroulés dans une nacelle au repos) avec un panier-entonnoir stabilisé aérodynamiquement. Ce système, appelé « tuyau et panier » ou « probe and drogue », est aussi utilisé par l’armée de l’air française.

³ Les ravitailleurs de la RAF sont loués à une société privée (à l’instar des avions cargo An-124 que loue l’armée française pour le transport de son matériel lourd vers les théâtres d’opération).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *