DSA 2012 : l’Asie reste le premier client de la Russie

La région Asie-Pacifique reste le principal partenaire de l’industrie de défense russe, a déclaré le 16 avril à Kuala Lumpur le directeur général adjoint de l’agence russe d’exportation d’armements Rosoboronexport Victor Komardine, au 13e salon biennal Defence Services Asia (DSA) 2012*.

« En 2011, Rosoboronexport a coopéré avec 57 pays. Nos partenaires privilégiés sont les pays de la région Asie-Pacifique », a indiqué M.Komardine devant les journalistes.

Les pays de la région Asie-Pacifique ont représenté 43% des exportations militaires russes en 2011, selon le responsable, et génèrent les plus grosses importations d’armes au monde.

Un Mi-17V-5 de l'armée indienne.

Parmi ces pays, l’Inde est le partenaire le plus important pour la Russie. En 2012, l’Inde recevra un lot conséquent d’hélicoptères Mi-17B5. La Russie achève également pour la Marine indienne la modernisation du Vikramaditya, anciennement Admiral Gorchkov, l’ancien porte-avions soviétique du projet 1143.4 Bakou, et compte livrer plusieurs frégates de projet 11356 à l’Inde. L’industrie de défense indienne continue pour sa part à construire sous licence des chasseurs russes Su-30MKI et de chars T-90S pour l’armée indienne.

« En 2011, Rosoboronexport a livré des petits lots d’hélicoptères Mi-17V-5, de fusils d’assaut Kalachnikov et de missiles air-sol Igla en Thaïlande (…) A présent, nous pouvons discuter d’autres contrats avec Bangkok portant sur la livraison d’hélicoptères, d’armes d’infanterie, de missiles sol-air. La coopération militaire et technique nous intéresse beaucoup, le marché des armements de ce pays est l’un des plus dynamique de la région », a poursuivi M.Komardine.

L’agence Rosoboronexport envisage également de coopérer avec le Bangladesh, le Myanmar et le sultanat de Brunei qui envisagent de moderniser leurs armées.

Le Su-35.

La vente du Su-35 est suspendue avec la Chine

La Chine, qui est le moteur des ventes d’armes un Asie, est un client plus difficile pour la Russie. Les négociations sur la vente d’un lot de chasseurs Su-35 sont gelées car Pékin ne souhaitent acheter qu’un nombre réduit d’appareils, a annoncé le 17 avril Viktor Komardine.

« Nous voulons promouvoir le chasseur Su-35 sur le marché chinois. La Chine ne veut acquérir qu’une quantité réduite d’appareils, alors que nous souhaitons vendre en gros, pour rendre la transaction économiquement rentable », a expliqué le responsable russe lors du Salon.

Auparavant, le directeur du Centre d’analyse du commerce mondial d’armes Igor Korotchenko avait déclaré que les pertes subies par la Russie sur les marchés de pays tiers en cas de contrefaçon du chasseur Su-35 pourraient être supérieures aux bénéfices rapportés par la vente de ces avions à la Chine.

* Le 13e Salon de défense DSA 2012 a lieu du 16 au 19 avril et devrait réunir plus de 700 sociétés de 40 pays. La Russie y sera représentée par 17 entreprises militaires qui exposeront 415 armes et matériels de guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *