Des avions Ryanair atterrissent d’urgence, faute de carburant

Trois avions de la compagnie Ryanair ont été dérouté de leur destination initiale, Madrid, en raison d’orages. Ils ont du atterrir d’urgence pour cause de réservoirs presque vides.

Le 26 juillet, un orage au dessus de Madrid a empêché trois avions de la compagnie irlandaise Ryanair d’atterrir. Ils ont été envoyés à Valence, à une heure de vol de là, où les avions doivent attendre leur tour pour se poser. Problème : les avions Ryanair n’avaient plus assez de carburant pour tenir en vol et ont demandé à la tour de contrôle l’autorisation d’atterrir en priorité. Deux pilotes auraient même lancé le signal de détresse « Mayday ». Les trois appareils ont finalement obtenu l’autorisation de se poser plus vite que prévu.

Le porte parole de Ryanair a confirmé ces informations au quotidien irlandais le Sunday Independent :

« À cause des orages au-dessus de Madid, le contrôle du trafic aérien espagnol a donné l’ordre aux avions de se dérouter sur Valence où ils ont été placés dans un circuit d’attente. Nos appareils ont averti le contrôle du trafic aérien, expliquant qu’ils n’avaient pas le carburant nécessaire (…). Tous les appareils se sont posés normalement. Ryanair s’excuse sincèrement auprès des passagers qui ont été victimes de ces déviations dues à des conditions météorologiques défavorables. »

Le porte-parole a également précisé que les avions avaient atterri « avec encore de quoi tenir trente minutes de vol ».

Le ministère espagnol des Transports a ouvert une enquête sur ces trois atterrissages d’urgence. L’association de consommateurs CEACCU a présenté le 14 août une plainte contre Ryanair devant la direction générale de l’aviation civile, estimant que la politique de Ryanair en matière de carburant provoque « une situation de risque grave pour la sécurité des passagers ». L’association demande que la compagnie soit frappée d’une amende de 4,5 millions d’euros et que son permis d’exploitation soit suspendu pendant trois ans.

Les dirigeants de la compagnie à bas coût ordonnent en effet aux pilotes de voler avec le minimum de carburant nécessaire, afin de faire des économies. Selon la presse irlandaise, les pilotes doivent justifier par écrit tout excédent. Un avion qui embarque moins de kérosène est moins lourd et consomme donc moins de carburant en vol.

Des consignes que ne respectent pas toujours les commandants de bord, ce qui agace Shane McKeon, un des dirigeants de l’entreprise, raconte le Sunday Independent. Dans une note interne datant de décembre 2011, il explique qu’il faut éviter les « excès de carburants ».

« L’excuse la plus déraisonnable [des pilotes, ndlr] est « j’aime atterrir avec trois tonnes alors je décolle avec le carburant du voyage et trois tonnes de plus ». Ce n’est pas la politique de Ryanair, ceci est complètement inacceptable, et vous n’êtes pas payés pour faire ça. » a déclaré le dirigeant.

En juin 2010, un vol Londres-Alicante s’était déjà posé avec un des ces trois réservoirs complètement vide.

Source : Sunday Independent

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *