Le F-22 est-il le meilleur avion du monde ?

Le documentaire Les Ailes de la Guerre : Visions du futur dresse une perspective des combats aériens dans les prochaines décennies où le F-22 règne en maître absolu.

Réalisé aux États-Unis en 2008, le film fait la part belle à la force aérienne des USA à l’appui des témoignages de pilotes de l’USAF. Il met en vedette le F-22 Raptor décrit comme « le meilleur avion de combat du monde » face aux avions surclassés de 4ème génération des puissances adverses (Rafale, MiG-29).

Quatre ans après sa diffusion, le documentaire accuse aujourd’hui un certain retard dans ses affirmations et permet d’évaluer la justesse de ses prévisions. Il n’évoque pas les avions de cinquième génération PAK-FA T-50 (Russie) et le J-20 (Chine) qui sont également furtifs. De même, le rôle des drones est sous-estimé, même pour l’époque. Seul le MQ-9 Reaper est présenté et aucune référence n’est faite au développement des drones furtifs qui débouchèrent sur le RQ-170 révélé en 2011.

Le film a toutefois une vision crédible des futurs combats orbitaux à l’aide d’avions spatiaux dépassant plusieurs fois la vitesse du son ou des missiles anti-satellites. On notera aussi l’allusion à peine dissimulée d’un éventuel bombardement de l’Iran par une coalition de F-35, F-22, B-2 Spirit et de MQ-9 Reaper pour éliminer des sites nucléaires.

Lire aussi :

22 pensées sur “Le F-22 est-il le meilleur avion du monde ?

  • 16 octobre 2012 à 10 h 16 min
    Permalink

    Le F-22 est-il le meilleur avion du monde ?
    Ceci n’est pas une question !
    C’est une affirmation !

  • 16 octobre 2012 à 17 h 19 min
    Permalink

    C’est idiot comme question. Il y a tellement de critères différents à prendre en compte, selon les pays.
    Le Raptor est un excellent avion, personne ne le conteste mais le meilleur, c’est une autre paire de manches (rien que son prix constitue déjà un sacre défaut…)

  • 17 octobre 2012 à 9 h 26 min
    Permalink

    le raptor est tellement « au dessus de la mélée »que dans les conflits locaux actuels et à venir il ne sert à rien!peut être à cause de son prix vaut il mieux le mettre sous cocon pour le cas d’une improbable conflagration générale.Il rassure au moins les stratèges du pentagone

  • 26 octobre 2012 à 18 h 44 min
    Permalink

    Bonsoir.
    Le F22 est « furtif »: invisible aux radars adverses. Sauf que la Russie, ainsi que la France ont mis au point (il y a quelques longues années déjà)un dispositif de détection passif qui utilise les émetteurs radios et tv.
    Le principe est simple et imparable, même pour « super yankee ».
    Les positions des antennes émettrices sont connues (elles sont très nombreuses et émettent de façon puissante et continue).
    Le récepteur, lui, n’émet pas; mais il reçoit l’échos des cibles potentielles, fixes ou mobiles.
    De fait le récepteur est donc quasi indécelable par notre camarade US alors que lui est gros comme un Boeing, vu la taille du monstre et le fait que les longueurs d’onde audio-visuelles sont trop grandes pour ne pas êtres réfléchies par le bel oiseau.
    Du coup, il est cuit le piaf!

  • 26 octobre 2012 à 18 h 47 min
    Permalink

    Je voulais ajouter que les Yankees sont dans le caca avec cette histoire, parce qu’ils ont mis tous leurs moyens financiers dans ces bijoux (f35 , f22) et qu’ils n’auront plus les moyens de contrer une production massive Russe ou Chinoise si la situation se corsait.

  • 26 octobre 2012 à 21 h 48 min
    Permalink

    Une réflexion digne de la guerre froide qui se résume au nombre , produire plus….. La France va donc devenir un pays du Sud avec une armée en particulier l’aviation qui ne pourra faire face à aucun pays …..
    Quand aux émetteurs tv et radio pour détecter un F22…. essai à faire je vais demander au US un F 22 et faire l’expérience. Un avion équiper de technologie dont il sont les seuls à savoir car c’est les premiers dans le domaine et de loin les seuls ! Comparer un Su 35 à F 35 tient du ridicule le F 35 n’est même pas fini…
    Donc des émetteurs lambda pour détecter un avion à 200 000 000$…..

  • 26 octobre 2012 à 21 h 53 min
    Permalink

    De plus pourquoi la France continue t’elle à acheter des Rafales ? Construisons 2000 Mystère et Ouragan ça devrait le faire !

  • 27 octobre 2012 à 12 h 23 min
    Permalink

    Désolé d’insister.
    Ce n’est pas le prix que l’on met dans un achat qui en assure la qualité ni l’efficacité.
    Cela se saurait et nous n’aurions plus besoin de tribunaux de commerce!
    Le pilote du F117 qui a été abattu au dessus de la Serbie lors du conflit du Kosovo en sait quelque chose.
    Quand au mépris affiché sur le Rafale, les confrontations avec le F22 sont plus que parlantes; alors qu’il vaut plusieurs fois un Rafale (question $$).
    Les Français, comme les Russes ont misé sur l’amélioration des modes de détection, alors que les Yankees ont voulu mettre au point un avion invisible.
    Dans tous les jeux il faut des gagnants et des perdant.
    Sorry! Sur ce coup là ils ont perdus!
    Pourquoi cacher notre fierté d’avoir pu mieux faire, nous les petits joueurs, face au monstre industriel et financier Anglo-saxons?
    Non, il n’y a pas de doute sur cette histoire: nous avons gagné cette bataille ci.
    Il y en a beaucoup d’autres, mais celle-ci leur restera encore longtemps en travers de la gorge (aux US, Anglais, Allemands et j’en oubli) parce qu’elle leur a coûté la peau des fesses et qu’ils ont été payé par une déculotté historique!

    • 27 octobre 2012 à 16 h 01 min
      Permalink

      Tout d’abord vous dites que les Us on tout perdu à construire une centaine d’avions de haute technologie mais le Rafale c’est quoi : un avion de technologie construit en petit nombre. Et le F 22 n’est pas que un avion Furtif…. La furtivité c’est pas de la technologie mais avant tout des formes et un moteur dont sa SIR est réduite ce qui fait au globale un avion plus difficile à détecter ensuite la peinture qui absorbe les ondes c’est une arme de défense qu’on peut qualifier de technologique mais sans peinture le F 22 ne devient pas un Boeing. La France ne fait pas comme la Russie puisque cette dernière copie le F 22 ,suivit par la Chine.

      • 29 octobre 2012 à 13 h 05 min
        Permalink

        Il faut toujours juger un avion militaire selon le but visé par ses concepteurs.
        Dans les faits la création du F-22 visait exclusivement à maintenir une maîtrise absolue de l’espace aérien.
        La France a abandonnée cette conception spécialisée dans les années 50 déjà.
        La Mirage F1 fut une exception visant à remporter un marché OTAN qui fut pris par le F16.
        Donc le Rafale n’a fait que prolonger la même philosophie qui perdure depuis les années 50, due en grande partie aux moyens restreints dont dispose le pays.
        Le fait est que réaliser ce type de  » couteau Suisse » revient à chercher la pierre philosophale.
        D’ou un coup très élevé, compensé par la réduction espérée du nombres d’avions à maintenir en escadrons.
        Seul le F35 peut éventuellement être classer dans cette catégorie.
        Mais en réalité cette machine est plus destiné à gagner une guerre commerciale et stratégique, qu’à remplir des missions de combat multiples.
        Et il y a réussit vu l’assèchement des crédits dans tous les pays qui l’ont commandé!
        Quand à définir ce qu’est la furtivité, ma fois, là n’est pas le sujet.
        Le tout est de savoir quel concept à le plus évolué et à permit de d’accéder à la maîtrise du ciel: le radar ou les technologies furtives?

        • 29 octobre 2012 à 14 h 18 min
          Permalink

          La furtivité et le radar sont deux éléments indissociable , si non quel est l’intérêt d’un avion furtif ? Le seul point faible du F 22 c’est comme l’a dis « xXx  » c’est le missile AIM120 dont la portée est faible par rapport aux autres missiles.
          Je ne pense pas que le AN/APG 77 du F22 soit un radar démodé ou dépassé.

          Si les Us ont développé un avion furtif ils ont aussi développé un bon radar il ne leur manque q’un très bon missile mais si il n’en font pas de nouveau c’est qu’ils estiment que c’est suffisant même si de nos jours le F 22 se fait rattraper par le Rafale. …

          • 29 octobre 2012 à 15 h 18 min
            Permalink

            En parlant de radar, je voulais mettre en avant tous les moyens de détection, surtout ceux qui sont passifs.
            Dans ce domaine ce sont surtout des moyens sol voir awacs qui sont en pointe.
            L’inconvénient du procéder est qu’il nécessite l’utilisation de moyens de transmission des données rafraîchies vers les intercepteurs. Là encore seul l’émetteur prends un risque, ce qui explique le positionnement très en retrait des awacs et les moyens de protection à mettre en oeuvre. Quand aux intercepteurs, ils sont de fait très peut visibles vu leur discrétion radio, radar éteint.
            Sachant que les nouveaux missiles sont alimentés sur le positionnement des cibles par liaison directe avec le porteur.
            Les US ont reconnu ce problème lorsqu’ils ont du installer une liaison 16 sur leurs F22.
            Cela détruit complètement tout leurs efforts de discrétion électromagnétique.
            Quand aux missiles, déjà en 1988 j’ai eu accès à une évaluation Otan du sidwinder qui était plutôt inquiétante en comparaison avec ce qui se faisait chez matra. Leur produit était grave dépassé!
            Un conflit permet de se faire une idée, si l’on fait l’effort de recherche nécessaire : Les Malouines.
            Les anglais n’ont du leur salut qu’au transfert massif de données satellites US.
            C’est une des raisons majeurs qui font qu’encore aujourd’hui toute l’Amérique latine se méfie des Us et hésite fortement à s’équiper Yankee.

  • 27 octobre 2012 à 14 h 25 min
    Permalink

    J’avais oublié:
    la nouveauté se ne sont pas les émetteurs, met l’usage qui en est fait.
    La nouveauté s’est d’avoir dissocié l’émetteur (dans ce cas les émetteurs) du récepteur. Dans un radar classique les deux sont réunis dans un même véhicule.
    L’émetteur est difficile à protéger, vu que les ondes qu’il émet pour détecter les avions permettent à ceux-ci de le repérer .
    Pour éviter cela on a mis au point des radars qui changent fréquemment de longueur d’onde, mais l’électronique permet de déjouer ce type de finesse.
    L’alternative a été d’utiliser des émetteur rependu massivement sur le globe entier.
    De plus on s’est rendu compte que ceux-ci travaillant dans des longueurs d’ondes bien plus grandes que les radars embarqués dans les avions et même que les radars de la plus-part des installations fixes; ils étaient insensibles à tous les systèmes de brouillage classiques.
    Le seul moyen de contrer ce dispositif serait d’interdire toute émission radio ou tv dans les zones de combat.
    Hors, les militaires sont friands d’échanges d’informations, spécialement lorsqu’ils sont en opération.

  • 29 octobre 2012 à 0 h 34 min
    Permalink

    Pas évident de répondre, c’est un bon avion pour la supériorité aérienne, il y a 10 ans c’était le meilleur, maintenant il est contesté, il a beaucoup de bug et on voit qu’il n’a jamais été termine, un avion de pre serie limité à 187 exemplaires au lieu des 700 initialement prévus. les avantages sont noyés dans les inconvénients. L’avantage de la furtivité passive est en train de disparaitre, d’ici 2025, elle ne sera plus efficace face à des radar et des système de détection avancées.

    On a voulu opposé le rafale au F22 alors qu’ils ne sont pas dans la même catégorie.
    Mais bon ! mon avis !
    En dogfight, le rafale et le f22 se valent. le score le démontre. en BVR ca reste à voir le rafale intègre les capacités bvr, dans les deux contextes je dirais avantage léger au F22, mais il est si faible que ce n’est pas significatif.
    Tous les deux ont des radars passifs, alr94 pour le F22, spectra pour le rafale, le F22 est obligé de s’approcher du rafale pour tirer bien en dessous de 80km, ses aim120C/D sont limités à un max de 110 km. le spectra du rafale le verra immédiatement et fera feu son tour avec un méteor, le nouveau spectra 2 arrivera en 2014 sera 4 ou 5 fois plus puissant, il verra bien audela des 150km grace a ces nouveau capteurs et ses traitement de calculs, surtout optimisés pour voir les « furtifs ».
    Maintenant, contrairement au F22, le rafale peut faire du bombardement, du strike nucleaire, de l’anti navire, de la reco, du sead, du cas, il est navalisé.
    Le F22 est un avion redoutable, il reste tapis dans l’ombre, attend sa proie, tire et repart se cacher, mais il est dommage qu’ils n’aient jamais été véritablement fini, il perd progressivement ses avantages au fur et a mesure que les radars évoluent, que les avions intègrent de nouvelles technologies. F22, T50, J20, J21, F35, Rafale sont des avions à prendre en compte, en deuxieme catégorie, SU35, Eurofighter, Gripen NG, F15SE, F18 E/F Mig35 sont à considérer selon leur modernisation. Entre les deux avions F22 et rafale, je préfère le rafale meme si j’admire la puissance du F22 raptor.

    • 29 octobre 2012 à 11 h 42 min
      Permalink

      Je suis d’accord avec vous mais le F22 a été conçu juste pour la supériorité aérienne pour le bombardement et compagnie c’est le F35 qui est censé s’en chargé, il est prévu pour ces missions.
      Et ne pas oublier si nous évoluons ils évoluent que se soit Russe Américains ou autre certain avec du retard par rapport aux autres, d’autre copie la structure des premiers dans le domaine.
      Le Rafale n’a pas été conçu pour détrôner les Us en furtivité contrairement à la Chine et la Russie qui copie le F22.
      Donc je pense que le F22 sera toujours supérieur à ses copies et les avions de conceptions ancienne tel que Su 35 Mirage F18 Mig 35 ! Seul des conceptions récentes différentes pourrons le détrôner.

      http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2010/02/rafale-contre-f22-le-bilan-du-match-.html
      http://www.opex360.com/2010/12/01/le-rafale-descendu-par-le-roi-de-bahrein/
      http://www.opex360.com/2012/08/09/le-combat-aerien-rapproche-nest-decidement-pas-le-point-fort-du-f-22-raptor/
      http://optronique.net/defense/systeme/osf-rafale-dassault-f22-raptor-lockheedmartin

      • 30 octobre 2012 à 13 h 57 min
        Permalink

        Pour ma vue, autant la furtivité passive un avantage qui deviendra de plus en plus relative, au fur et à mesure que les systèmes de détections se perfectionnent et évoluent,
        autant le F35 est handicapé et limité dans ses missions vis à vis des autres avions compte tenu de l’aveu des généraux qui commencent à s’inquiéter pour la réalisation de l’ensemble
        des missions opérationnelle.
        Mc Cain a coupé les ailes au F22 qui fait de lui ce qu’il est un avion de pre serie bourré de bugs, si les républicains passent,
        il a l’intention de faire la peau au F35 qui est dans son colimateur, car pour lui, vu le cout et le peu de résultat après 12 ans avec aussi peu d’avion produit pour l’air force et la navy, il explose. d’ou les solutions alternatives au f35 qui émergent,
        l’argument de la furtivité passive et pour lui un avantage éphémère, LM le sait et essaye d’accélerer son programme.
        Sur le f35, J’aime l’EOTS, le système aesa, sa soute interne, j’aime pas sa complexité en maitnenance, le fait qu’il soit un mono reacteur, avec un moteur complexe, son systeme electrique est un cauchemar, son entretien coueux lié à sa fragilité, il est court sur patte, il n’est pas encore capable de faire un vol sans rencontrer des problemes moteur ou de fuite, et ils le produisent en pre serie avec tous les problèmes inclus.
        Pas sur que la furtivité vaut ce prix.
        le F35B a plombé literallement le programme, maintenant il commence son long chemin de croix, le plus dur l’attend, si il survit à McCain, on verra dans 10-15 ans ce qu’il vaudra.
        le T50 c’est different, il est multirole, il ne s’appui pas que sur la furtivité passive vu sa taille, mais aussi sur la furtivité active (le futur), des diffuseurs plasmique bruleront les ondes electromagnétique emis ou recus. Les russes sont à la 3eme generation sur cette techno, le T50 en sera l’aboutissement,
        les chinois veulent faire la meme chose, mais ils sont très en retard. J’ai discuté avec quelqu’un qui connait bien ces projets,
        et il ne faut pas sous estimer les investissements russe et chinois dans ce domaine.
        L’onera réfléchir à la furtivité plasmique partielle pour le rafale et le neuron.
        Le rafale et le successeur du f22 on fait le choix de se concentrer en priorité sur la maitrise de l’environnement electromagnatique,
        les identifier et les traiter par diverses techniques. En matière de furtivité acive Les russse/chinois choississent
        la politique de la terre brulé, les usa et les francais choissisent le bistouri pour éliminer la menace.

  • 29 octobre 2012 à 0 h 41 min
    Permalink

    A noter, les Ailes de guerre font la gloire des avions américains en minorant les capacités des avions hostile.
    C’est tout sauf objectif. il suffit d’écouter, je rêve un jour de voir un reportage qui osera fait une bonne synthèse.
    entre un rafale, un f22,f35,eurofighter, f18, f15, gripen. Mais je ne sais si c’est possible en France sans se mettre à dos tout le monde.

  • 29 octobre 2012 à 18 h 26 min
    Permalink

    Logique que les awacs soit en arrière si non les chasseurs n’auraient pas lieu d’exister…..
    Et puis comme vous avez accès aux infos(1988) je pense qu’il n’est y plus utile de débattre et d’essayer de comprendre ce dont nos armées soit capable puisque vous nous amener toutes les réponses.

    Donc expliquez nous pourquoi le F22 est-il un avion inutile,dépassé et pourquoi les Russes et les Chinois qui copie le F22 ne le sont pas
    « qu’ils n’auront plus les moyens de contrer une production massive Russe ou Chinoise si la situation se corsait. »

    Les Us n’ont pas que 187 F22…. c’est environ 7500 aéronefs dont 2400 sont des chasseurs. Les Russes c’est 2 fois moins la chine environ 2300 sauf que ce sont des avions anciens rien de comparble au f15 f16 f18.

    • 30 octobre 2012 à 1 h 05 min
      Permalink

      « pourquoi le F22 est-il un avion inutile »
      Quels sont les théâtres d’opérations de l’armée américaine? Et cela depuis leur indépendance!
      Le monde entier à l’exception de leur propre territoire.
      Pourquoi concevoir un armement dont les coups de production et d’utilisation interdisent un engagement offensif?
      De tous temps il est admis que l’agresseur doit disposer d’une supériorité numérique et qualitative forte pour vaincre une force en situation de défense.
      La stratégie peut provisoirement et partiellement permettre une entorse à cette règle: voir les guerres Napoléoniennes, mais gagner une bataille n’est pas une fin suffisante.
      L’Armée Américaine est en situation offensive sur tous le globe depuis la fin de la guerre de 40.
      Il lui faut un avion de supériorité aérienne, non pas seulement aux USA, mais surtout partout ou ses forces sont déployées.
      Le F22 était censé assurer ce rôle à la suite du F15, du F18,du F14. Or, vu le peut de machines produites, vu la faible fiabilité de celles-ci, vu les coups abissaux de leur maintient en ordre d’oppération; il est clair qu’il ne remplit et ne remplira jamais ce rôle!
      Voila la raison qui me fait dire qu’il s’agit d’un très bel avion, d’une réalisation technique de pointe, mais surtout d’un échec stratégique et militaire majeur.
      « Les Us n’ont pas que 187 F22… ».
      C’est vrai.
      Cela résout-il les problèmes de remplacement des avions en bout de vie, des obsolescences techniques des F15, F16, F18 ?
      Bien sur que non.
      Ces machines ne seront pas à la hauteur des engagements de combat face à une défense sol air moderne.

      • 30 octobre 2012 à 21 h 37 min
        Permalink

        Le F15 et le F18 ne sont pas au bout de leur vie si non ils n’amélioraient pas ces modèles voir F15SE et F18E et bientôt G.
        Tous les avions ont des phases d’évolution il n’arrive pas parfait dès leur premier vol en escadron le Rafale en est la preuve la version F3 permet seulement de faire la dissuasion nucléaire 11 après son entré en service, le F22 a 7 ans de service par contre je ne sais pas si des évolutions sont à venir mais quand on regarde le passé la durée de vie d’un avion ne se fait pas 5 ans mais les chasseurs sont dans les rangs pour un bout de temps 20 ans environ.

        Les Us ont toujours voulu faire l’effet de surprise et sont toujours dans cette logique avec le F22
        La preuve lors du bombardement de Hiroshima et Nagasaki 2 bombes ont suffit. Les avions ont volé à hautes altitudes pour être le plus discret possible et l’effet de surprise fût de mettre à terre le Japon.

        « De tous temps il est admis que l’agresseur doit disposer d’une supériorité numérique et qualitative forte pour vaincre une force en situation de défense. »
        La guerre a changé, la technologie est là pour éviter ce grand nombre et l’affrontement n’est plus direct….

        • 31 octobre 2012 à 0 h 03 min
          Permalink

          Sur la première partie de ton développement je ne peut qu’être d’accord.
          Le problème des USA n’est pas une impossibilité technique de maintenir leurs avions existant à niveau.
          La difficulté est d’ordre financière.
          Ils avaient prévu de remplacer à partir de 2011 une grande partie de cette flotte d’avions de divers types par un seul; dans l’optique de générer de grandes économies d’échelle.
          Aujourd’hui ils se retrouvent avec:
          – un avion de supériorité aérienne hors de prix en quantité insuffisante, difficilement exploitable hors des USA, alors que c’est justement là qu’il serait utile.
          – un avion en devenir, dont le but était de fournir une machine à tout faire , de surcroît de faible coût d’acquisition et de possession. Ce qui n’est, et on le sait aujourd’hui; ne sera jamais le cas.
          – des milliers d’avions en escadron qu’il va falloir rebooster afin de leur permettre d’allonger leur durée de service et de moderniser leurs équipements pour pouvoir affronter tout adversaire.
          Au stade actuel certains pontes pensent déjà qu’il serait plus avantageux pour tous le monde d’arrêter le F35 et d’approfondir les mises à niveau et cour de jouvence des F16, F18 et F15 avec l’argent prévu pour l’acquisition et l’exploitation du F35.
          Cela me semble être la seule voie de salut pour eux.
          Le hic est que les autres nations n’ont pas toutes cette alternative.
          A commencer par celles qui disposent de porte-avions sans catapultes et qui n’ont rien pour remplacer les Harriers: les Anglais, les Italiens.
          Et je ne parle pas des soucis financiers qu’engendrent les dépassements de coût, les retards du programme.
          Pour ce qui est de la guerre: « le nerf de la guerre c’est l’argent ».
          Cela à toujours été et ne changera pas.
          Quand à la technologie, il faut savoir que tous les conflits massifs de ces dernières décennies ont vu les USA inonder le théâtre de combat de leurs matériels.
          En Irak ils ont massivement utiliser les missiles de croisières, avant de rentrer dans le pays avec une coalition qui à inondé le pays de chars, d’hélicoptères de combats et j’en passe.
          Non, malgré la technologie ils ont privilégié le nombre. On se demande pourquoi?
          Et ne surtout pas dire que s’était afin d’éviter les dégâts collatéraux!
          Ce qui va changer, c’est la nature plus que probable de leurs prochains adversaires.
          La Chine.
          Que dire.
          Ils sont aujourd’hui l’un des premiers créanciers des USA. Un des premiers fournisseur du monde entier. Et pas seulement de vélos bas de gamme ou de machines à laver.
          Ils ont une diplomatie discrète mais efficace et active.
          En Afrique noir, en Amérique Latine,dans les pays arabes, même en Europe!
          Les USA pendant ce temps continuent la fuite en avant militaire.
          Il est une chose de préparer la guerre, le seul but est pourtant de maintenir la paix.
          Pour cela il est bon d’utiliser au préalable d’autres moyens; moins agressifs, moins dispendieux: la diplomatie!
          Il me semble qu’à ce niveau il n’y a pas grand monde.
          La seule diplomatie que nous ayons vu depuis 1940 est celle de la canonnière.
          Ellr a longtemps été efficace, mais: tant va la cruche à l’eau qu’un jour elle casse.

  • 31 octobre 2012 à 0 h 13 min
    Permalink

    Je voulais ajouter que le calendrier de mise en service et d’évolution du Rafale a été établi dès le départ en fonction des besoins de nos armées et de nos moyen.
    Il a été strictement respecté en dehors de difficultés de financements qui , par ailleurs n’ont pas impactées nos capacités opérationnelles.
    Ceci n’est vraiment pas le cas et du programme du F22 encore moins du F35!
    Une fois de plus: l’échec des F22 et F35 n’est pas à cherché dans le domaine technique; même pour le F35 qui finira par résoudre ses ennuis.
    Non, il ce situe dans l’aspect financier qui étrangle l’armée Américaine, mais surtout ses alliers.

Commentaires fermés.