Le M-346 d’Israël recevra le système LISA-200

Northrop Grumman Italia annonce que son système de navigation LISA-200 FOG AHRS a été choisi par Alenia Aermacchi pour équiper les 30 jets d’entraînement M-346 pour Israël.

Northrop Grumman est déjà fournisseur du système de navigation des M-346 depuis 2009.

« L’utilisation de la technologie gyroscopique LISA-200 à fibre optique, offre des fonctionnalités supplémentaires comme la production et l’actualisation des données en haut débit.  Northrop Grumman Italia a déjà livré plus de 4000 systèmes LISA-200 dans le monde entier », selon Northtrop Grumman.

Le 19 juillet 2012, l’Italie et Israël ont signé une série d’accords de défense bilatéraux. Israël a commandé 30 jets d’entraînement M-346 dont les premières livraisons sont prévues en 2014 pour 1 milliard de dollars dont 600 millions de dollars pour Alenia. Israël rejoint ainsi l’Italie et Singapour comme opérateur du M-346.

De son côté, Israël via Israel Aerospace Industries (IAI) fournira 2 avions Gulfstream 550 « Eitam » opérés par Airborne Early Warning Early & Control (CAEW), qui peuvent surveiller l’espace aérien et des zones maritimes dans un large rayon, tout en effectuant une géo-localisation et des interceptions de communications.

La Part d’IAI est de 750 millions d’euros, tandis que Finmeccanica SELEX Elsag fournira l’équipement de la norme OTAN C4 pour 41 millions de dollars. L’Italie est familière de ces avions, qui ont participé à un certain nombre d’exercices multinationaux depuis sa base aérienne en Sardaigne.

Le dernier volet de l’accord est une responsabilité partagée entre IAI et Finmeccanica sur un projet de satellite de surveillance à haute résolution OPTSAT-3000. Telespazio Finmeccanica est le maître d’œuvre, avec un contrat de 200 millions de dollars à la clé pour fournir l’optique à haute résolution du satellite OPTSAT-3000, le support au sol, la gestion des services de lancement, les tests du satellite en orbite puis sa mise en oeuvre. La part d’IAI dans le projet s’élève à 182 millions de dollars, pour fournir le satellite OPTSAT de base.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *