Dernier tir de qualification pour l’AASM laser

Un AASM sous un RafaleLa direction générale de l’armement (DGA) a réalisé avec succès le dernier tir de qualification de l’armement air-sol modulaire (AASM) en version à guidage terminal laser le 12 décembre.

Cette version laser complète la gamme AASM qui comprend déjà une version inertie-GPS et une version infrarouge, toutes deux en service dans les forces françaises. Plus de 200 tirs d’AASM ont été réalisés par les avions Rafale de l’armée de l’air et de la marine nationale lors de l’opération Harmattan en Libye.

Le tir a eu lieu sur le site de Biscarrosse de DGA Essais de missiles. Le Rafale qui a tiré était équipé d’un pod de désignation laser Damoclès. La cible, un véhicule 4×4 téléopéré, suivait une trajectoire de vitesse variable. L’arme a percuté la cible illuminée par le pod alors qu’elle roulait à 50 km/h.

Ce succès fait suite à un premier tir à longue portée sur une cible fixe à terre et un deuxième tir sur une cible en mer réalisés en 2012 sur le site de Biscarrosse. Il complète la démonstration de performance de l’AASM laser, qui allie à une capacité « stand-off » la capacité d’atteindre des cibles rapides et manœuvrantes, terrestres ou navales, avec une précision métrique.

L’AASM est constitué d’un kit de guidage et d’un kit d’augmentation de portée se montant sur des corps de bombe standard. Cet ensemble permet de tirer à distance de sécurité de la cible (plus de 50 km) hors de portée des défenses sol-air adverses, dans toutes les conditions météorologiques, de jour comme de nuit. La DGA a commandé 380 exemplaires de l’AASM laser à Sagem.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *