L’aéronautique militaire française outre-mer

aeronautique-militaire-francaise-outre-merSi le champ de l’aviation civil outre-mer est un domaine aujourd’hui bien connu, l’étude de l’aviation militaire reste presque inexplorée.

Ainsi, Jean-Baptiste Manchon nous propose un ouvrage inédit sur l’évolution de l’aviation militaire française : il nous donne à comprendre les raisons qui ont poussé l’aéronautique militaire française déployée outre-mer à passer d’une aviation de domination, vouée au contrôle et à l’aménagement des territoires coloniaux, vers un une aviation de défense et de protection. Une étude qui ne néglige pas les réalités humaines puisqu’il nous livre notamment une description très vivante de l’existence des équipages.

Durant les dernières années de la Belle Époque, alors même que l’aviation militaire n’en était qu’à ses débuts en France, plusieurs territoires de l’Empire connurent des essais d’implantation aéronautique. Parfois infructueux, ils montrent cependant l’engouement généralisé que suscita alors l’apparition de l’aéroplane.

Ces tâtonnements amenèrent la création d’une aviation coloniale militaire en Afrique du Nord, mais le déclenchement de la Grande Guerre mit fin à l’expérience.

La réapparition de l’aviation dans l’Empire résulta du développement des fronts périphériques à partir de 1916. Avec le retour à la paix, puis l’extension de l’aéronautique déployée outre-mer durant l’entre-deux-guerres, se constitua une véritable aviation aux colonies, dévolue à l’aménagement et au contrôle des territoires de l’Empire. Toutefois, la montée des périls en Europe et en Extrême-Orient dans la seconde moitié des années 1930, amena l’aéronautique française déployée outre-mer à évoluer pour devenir un véritable outil de défense, c’est-à-dire une aviation impériale.

L’auteur: Jean-Baptiste Manchon

Docteur en Histoire de l’université Paris-Sorbonne, Jean-Baptiste Manchon est spécialiste de l’histoire de l’aéronautique. 
Il enseigne au lycée Stanislas à Paris.

Éditeur: La Sorbonne (librairie des PUPS) – Parution: Février 2013

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *