Le Brésil sélectionne le Gripen de Saab

Saab Gripen en piste

Le 18 décembre, le ministre de la défense brésilien Celso Amorim a annoncé la sélection du Gripen NG de Saab dans l’appel d’offres FX2 visant à remplacer les Mirage 2000.

La présidente Dilma Rousseff a opté pour l’avion considéré par les experts comme le moins cher. Le Gripen avait également la préférence des militaires brésiliens depuis plusieurs années qui avaient testé le JAS-39D.

Le Gripen NG était en concurrence avec le F/A-18E/F Super Hornet de Boeing et au Rafale de Dassault. Ce programme d’acquisition porte sur 36 avions et s’étend jusqu’en 2023 pour un montant d’environ 5 milliards de dollars.

Le Rafale « était le plus cher des trois » selon les experts alors que le Brésil connait un ralentissement économique sur fond de mouvement social.

Les négociations du contrat entre l’armée de l’air brésilienne (FAB) et Saab prendront du temps, « de huit à douze mois », a précisé M. Amorim. Le premier appareil devrait être livré au Brésil en 2018. Le rythme pourrait être ensuite de trois à six avions par an, pour atteindre les 36 appareils prévus par l’appel d’offres. Juniti Saito, commandant de l’armée de l’air, a souligné que la signature du contrat est prévue fin 2014. L’avionneur brésilien Embraer « tirera de grands bénéfices de cette décision », a insisté le militaire, précisant que Gripen avait déjà dans le passé collaboré avec le constructeur aéronautique brésilien.

Le Gripen NG (pour Next Generation) est un démonstrateur biplace équipé d’un mono-réacteur General Electric F414G. Il a effectué son premier le 27 mai 2008. Une version navale (Sea Gripen NG) est en cours de développement pour être opéré sur le nouveau porte-avions brésilien qui remplacera le Sao Paulo (ex-Foch) vers 2025.

Doté de nombreux équipements d’origine tierce, le Gripen NG a l’avantage d’être « développé conjointement avec le Brésil », a précisé M. Amorim. « Nous allons participer à la construction de l’avion le plus moderne au monde, tout en ayant obtenu 100 % de la propriété intellectuelle », a-t-il ajouté.

Voici le résultat de notre sondage lancé le 6 septembre 2011. Comme on le voit, l’opinion de nos lecteurs était très partagé.

Le Rafale a t-il encore une chance au Brésil ?

  • Oui (51%, 444 Votes)
  • Non (49%, 419 Votes)

Total des votes: 863

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *