Le A-10 reste en sursis dans l’US Air Force

A-10

La Chambre des représentants américaine a voté le 19 juin la suspension du plan de retrait du Fairchild Republic A-10 Thunderbolt de l’US Air Force dans le cadre de son projet de loi de crédits.

La chambre a approuvé une modification de l’exercice 2015 sur la législation des dépenses de la défense qui interdit au Pentagone d’utiliser des crédits pour le retrait de tout aéronef A-10. L’amendement a été soumis par le Représentant Candice Miller du Michigan et va à l’encontre des efforts de la House Appropriations Committee qui cherchait à laisser l’avion retraite.

La chambre a également approuvé un amendement proposé par le représentant Jon Runyan du New Jersey pour bloquer les fonds destinés au retrait de l’avion de ravitaillement KC-10 Extender.

Les contraintes budgétaires ont incité l’USAF a étudié des possibilités de retrait de nombreux appareils de sa flotte. Dans sa proposition de budget pour l’exercice 2015, l’USAF a favorisé l’acquisition de nouvelles plates-formes et le retrait d’avions moins vitaux afin de suivre la sophistication technologique croissante de ses adversaires, ont indiqué des responsables. Jusqu’à présent, le Pentagone a demandé à supprimer les A-10 et Lockheed U-2 de sa force aérienne. Les projets du Pentagone pour retirer le A-10 permettait à lui seul d’économiser 3,5 milliards de dollars.

Cette dernière victoire du A-10 fait partie d’un processus législatif qui ne prendra fin quer lorsque leprojet de loi des dépenses de la défense sera complet, puis signé par le président Barack Obama. Plus tôt ce mois-ci, la House Appropriations Committee a facilement défait un amendement à son projet de loi sur les dépenses 2015 qui aurait gardé l’A-10 en service pendant au moins un an de plus.

En mai 2014, les Comités des services armés de la Chambre et du Sénat ont d’ailleurs utilisé les réductions dans le budget du Pentagone pour financer l’A-10 pour une année de plus. Le Comité des services armés de la Chambre a voté l’utilisation de 635 millions de dollars en financement indéterminé pour des opérations d’urgence supplémentaire à l’étranger, tandis que son homologue du Sénat a décidé d’affecter 320 millions dedollarspour empêcher une réduction du personnel et maintenir le A-10 opérationnel.

Les supporters du A-10 auront plusieurs fois l’occasion d’arrêter le plan de retrait de l’US Air Force durant le processus de législation sur les crédits de la défense dans les prochaines semaines, mais les responsables de l’US Air Force continueront également à faire valoir leur plan de désinvestissement.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *