L’US Army sélectionne Sikorsky-Boeing et Bell pour le JMR-TD

JMR-TD-aircraft-concept

L’armée américaine a choisi Sikorsky-Boeing et Bell Helicopter dans le cadre du programme de démonstration du futur giravion Joint Multi-Role (JMR) – Démonstrateur Technologique (JMR-TD).

L’équipe Sikorsky-Boeing a présenté le SB-1 Defiant, un hélicoptère de moyen tonnage configuré dans la conception du X2 coaxial de Sikorsky. Les caractéristiques du Defiant sont lma technologie technologie contra-rotatives coaxiales des rotors principaux pour le vol vertical et vers l’avant couplé à une hélice propulsive d’accélération et de décélération à vitesse élevée, et un système avancé « fly-by-wire » pour les commandes de vol.

Sikorsky a testé son système de rotor coaxial sur son démonstrateur X2, qui a atteint des vitesses de plus de 260 noeuds en vol. La société développe également le S-97 Raider avec le même système de propulsion, et prévoit de tester le S-97 dans l’armée US dès l’année prochaine pour une utilisation dans les opérations spéciales.

De son côté, Chris Gehler, directeur des opérations pour les programmes militaires chez Bell, a déclaré en juin 2014 que son équipe entièrement revu les coûts de conception du V-280 Valor. Bell a déjà fait ses preuves avec son appareil à rotors basculants Osprey V-22, en partenariat avec Boeing, et il vise à fournir la vitesse et l’agilité d’une conception de rotors basculants à un prix relativement bas pour le JMR.

Le V-280 Valor de Bell.
Le V-280 Valor de Bell.

« Nous avons beaucoup fait d’efforts pour réduire les coûts sur cet avion », a t-il déclaré. « Vous obtiendrez d’excellentes performances avec un rotor basculant, mais le coût est parfois un problème et nous avons décidé de prendre cela en considération à partir du moment où nous avons commencé la conception. »

Mr Gehler a expliqué que les coûts ont été principalement réduits pour diminuer le poids et pour améliorer sa fiabilité. « Chaque aspect de cet avion a été examiné du point de vue des coûts », a t-il insisté.

Bell a notamment renoncé au pli automatique de l’aile sur le V-22 qu’il considérait comme inutile pour sur le JMR. Le constructeur utilisera également davantage les composites avancés pour de nombreux composants, et tout un fuselage en composite.

L’armée américaine souhaite commencer les tests en vol du démonstrateur JMR en 2017 pour se préparer à développer les versions du JMR-FVL (Future Vertical Lift) pour le milieu des années 2030 qui remplaceront les actuels Sikorsky UH-60 Black Hawk.

Le 1er août, le Pentagone a déclaré son intention de dévoiler sa décision concernant les quatre équipes concurrentes. En 2013, Bell, AVX, Karem, et Boeing-Sikorsky ont chacun remporté un contrat de 6.5 millions de dollars pour commencer à travailler sur le JMR-TD pour l’armée. Bell Helicopter et Karem étaient chargés du développement des rotors basculants, tandis que AVX et Boeing-Sikorsky ont travaillé sur le rotor coaxial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *