Northrop dévoile le design de son XS-1

XS-1

Northrop Grumman a révélé le 19 août une esquisse de son projet de vaisseau spatial expérimental XS-1 dans le cadre d’un appel d’offre de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) visant à construire un lanceur spatial plus abordable (source : Northrop).

Northrop Grumman avait été sélectionné pour assurer l’un des trois premiers contrats de la phase 1 du programme XS-1 le 15 juillet. Boeing et Masten Space Systems ont reçu les deux autres offres, selon un communiqué de presse de la DARPA.

« Nous avons choisi des concepteurs qui pourraient prudemment intégrer les technologies existantes et les opérations d’aller-retour, en développant le XS-1 comme un appareil fiable, facile à utiliser, et aussi rentable que possible, » a déclaré Jess Sponable, le gestionnaire de programme pour le DARPA. « Nous sommes impatients de voir comment leurs concepteurs envisagent d’inclure un banal vol spatial – avec tous les avantages commerciaux – peut fournir en tant que potentiel militaire, civil, etc. »

Le programme du DARPA prévoit de développer un véhicule sans pilote réutilisable pour des voyages spatiaux oribitaux avec le déploiement de petits satellites depuis les étages supérieurs. Il est aussi question de développer des technologies pour les véhicules hypersoniques de la prochaine génération.

Les spécifications du XS-1 prévoit de voler 10 fois durant 10 jours, à une vitesse d’au moins Mach 10+, avec le lancement d’une petite charge utile en orbite. Le programme vise aussi à réduire le coût d’accès à l’espace pour les charges utiles de 3000 à 5000 livres (1.3 à 2.2 tonnes) à moins de 5 millions de dollars par vol. Le XS-1 devrait coûter un dixième du prix des systèmes de lancement actuels, selon les responsables de la DARPA.

Dans la phase 1 du programme, les constructeurs doivent développer leur prototype de XS-1, et élaborer un plan de développement de la technologie pour la fabrication des véhicules et des essais en vol. La DARPA a publié son appel d’offres le 12 novembre 2013 appelant à l’élaboration d’un premier véhicule spatial réutilisable pour la mise en orbite de petites charges utiles, avec dépôt des candidatures avant le 16 janvier 2014.

Le budget alloué à la première phase de conception du XS-1 est de 14 millions de dollars, selon l’appel d’offres initial. La DARPA prévoit d’allouer 140 millions de dollars pour les deuxième et troisième phases potentielles axées sur la fabrication du XS-1.

Réduire les coûts

Le programme XS-1 doit permettre au Pentagone de réduire les coûts de mise en orbite des satellites militaires. L’US Air Force a pendant des années cherché des moyens efficaces pour assurer des lancements spatiaux plus abordables. L’United Launch Alliance (ULA), une joint-venture entre Boeing et Lockheed Martin, a été longtemps le seul fournisseur pour les lancements de l’USAF, qui étaient payés un par un jusqu’en 2013.

En 2012, le Pentagone a étudié la possibilité d’acheter un forfait de plusieurs lancements durant plusieurs années à prix fixe à l’ULA. Cet effort a conduit à l’achat en vrac de 36 lancements à ULA en 2013, qui s’est retourné en justice contre l’US Air Force suite à l’appel d’offres XS-1 qui constitue une concurrence en tant que nouveau lanceur militaire.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *