La Royal Navy va exploiter deux porte-avions

Queen Elizabeth

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé que le Royaume-Uni va s’équiper de deux nouveaux porte-avions de classe Queen Elizabeth afin d’assurer une permanence aéronavale.

S’exprimant à l’issue du sommet de l’OTAN au Pays de Galles le 5 septembre, David Cameron a confirmé que le deuxième navire HMS Prince of Wales serait mis en service. « Cela nous permettra d’avoir un porte-avions disponible, 100% du temps ».

Ce revirement anticipe sur l’une des questions clés soulevée dans le Strategic Defence and Security Review 2015 (SDSR).

« Ils sont un investissement dans la sécurité britannique, la prospérité britannique et notre place dans le monde, la transformation de notre capacité à projeter notre puissance à l’échelle mondiale, que ce soit de façon autonome ou avec nos alliés. »

Le SDSR 2010 avait prévu de mettre en veilleuse et de vendre l’un des deux porte-avions de la classe Queen Elizabeth (65.000 tonnes). Toutefois, le gouvernement de coalition a récemment ré-examiné l’affaire pour finalement recommander l’exploitation de deux navires.

En attendant la mise en service de ses deux nouveaux porte-avions, le HMS Queen Elizabeth et le HMS Prince of Wales, la Royal Navy ne dispose plus que du porte-hélicoptères HMS Ocean (1998) qui vient d’être modernisé. Le dernier porte-aéronefs britannique, le HMS Illustrious, vient en effet d’être retiré du service le 28 août après 32 ans de service. Le HMS Ocean assurera donc seul la transition avec les futures bâtiments dont le premier sera opérationnel d’ici 2020.

Lire aussi :

2 pensées sur “La Royal Navy va exploiter deux porte-avions

  • 9 septembre 2014 à 11 h 12 min
    Permalink

    Qu’attend la France pour prévoir le remplacement du CDG par aussi DEUX PA ?
    Nous serons passé de France 2 / UK 0 à France 0 / UK 2 en peu de temps si on ne décide rien. Ce n’est pas une question d’argent, mais une question de choix.

    Répondre
  • 11 septembre 2014 à 17 h 04 min
    Permalink

    Les politiques ont encore du temps devant eux : le CDG sera à mi-vie en 2020 et encore opérationnel pour 20 ans à cette date.
    Ceci dit il est fort probable qu’en 2040, l’arme « porte-avions » soit devenue trop vulnérable, et donc, obsolète. Ce qui ferait du CDG notre dernier PA.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *