Le Pakistan négocie l’achat de Mi-35

Mi-35 en Afghanistan en 2009

Moscou a « politiquement approuvé » un accord de vente d’hélicoptères d’attaque Mi-35 Hind E au Pakistan, a déclaré  l’ambassadeur de Russie à Radio Pakistan le 12 novembre.

L’ambassadeur russe, Alexey Dedov, n’a pas révélé le nombre d’hélicoptères en négociation, mais un haut responsable du gouvernement pakistanais a confirmé que l’achat concernait un maximum de 20 hélicoptères. « C’est une grand pas pour le Pakistan. La Russie a décidé d’ignorer la pression de l’Inde et de négocier cet accord avec le Pakistan », a commenté le responsable.

Le Pakistan a déjà subi des pressions pour annuler des grands contrats de défense avec la Russie en raison des objections de l’Inde, qui est l’un des plus importants clients de matériels militaires de Moscou.

« Les temps ont changé. Les Russes ont réalisé que le Pakistan a réellement besoin de cet équipement pour un motif tout à fait légitime », a déclaré le représentant du gouvernement pakistanais. Depuis Juin 2014, l’armée pakistanaise utilise une bonne partie de ses hélicoptères Mi-17 ‘hip’ dans sa campagne militaire contre les talibans dans la région nord du Waziristan située le long de la frontière afghane.

L’armée pakistanaise, qui opère de nombreux hélicoptères d’attaque, a choisi le Mi-35 en raison de la fiabilité des hélicoptères russes qui ont fait leur preuve, notamment les Mi-17 que le pays a reçu en 1994. Les États-Unis ont également fait don de quatre unités remises à neuf en 2009.

« Nos pilotes sont très familiers des hélicoptères russes. Nous avons choisi le Mi-35 car notre expérience antérieure avec des hélicoptères russes a été très satisfaisante », a déclaré Farooq Hameed Khanun, un officier à la retraite de l’armée pakistanaise qui a suivi une formation de pilote d’hélicoptère.

Depuis les dernières années, les autorités pakistanaises misent davantage sur l’achat futur de matériel militaire russe. Le JF-17 Thunder, qui est co-produit par la Pakistan Air Force et Chengdu Aviation Corporation (Chine) est notamment alimenté par le moteur RD-93 de fabrication russe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *