Le Pakistan propose le JF-17 à la Bulgarie

Jf-17-thunder

La Bulgarie est actuellement démarchée par le Pakistan pour l’acquisition de chasseurs JF-17 Thunder (source : Sofia News Agency).

Le chasseur monoplace et monoréacteur JF-17 est proposé par le consortium sino-pakistanais PAC/CAC (Pakistan Aeronautical Complex/Chengdu Aircraft Industry Corporation ) comme une alternative aux avions de combat occidentaux qui sont en lice sur l’appel d’offres de la Bulgarie qui souhaite remplacer ses MiG-29 Fulcrum et Sukhoi Su- 25 Frogfoot.

Aucun détail n’a été révélé concernant les coûts ou les délais de livraison potentiels.

Le gouvernement bulgare souhaite sélectionner des avions de combat neufs ou d’occasion occidentaux, ou bien moderniser ses MiG-29. Cette acquisition est estimée à 500 millions de lev bulgare soit 282 millions de dollars.

Parmi les candidats potentiels se trouve un surplus d’avions F-16 Block 25 de l’US Air National Guard, des F-16 à mi-vie de la Force aérienne belge, des Eurofighter Typhoon (tranche 1) de la Force aérienne italienne, ou des Saab Gripen sudéois. La Bulgarie songe également au F-16 Block 52 mais qui est quasiment inabordable pour ce pays.

Développé conjointement par la Chine (où il est désigné FC-1) et le Pakistan, le JF-17 Thunder est un avion de combat multirôle de 4ème génération qui a effectué son premier vol en 2004. Il est propulsé par un turboréacteur de conception russe, mais de fabrication chinoise, le Klimov RD-93 (dérivé du RD-33). Sa vitesse maximale est de Mach 1,6 (en altitude), avec un plafond de 52 500 pieds et un rayon d’opération de 648 miles (1200 km). Il peut assurer des missions d’attaque au sol.

Le JF-17 dispose de sept points d’emport sous voilure/fuselage, et est équipé d’un double canon interne BA-23-2. Il peut transporter jusqu’à quatre missiles air-air à courte portée PL-5, -7, -8 ou -9 ou quatre PL-12/SD-10B de moyenne portée, deux missiles anti-navires C-802A, deux missiles anti-radiations, cinq bombes de 500 kg, jusqu’à huit bombes de 250 kg, une bombe MK-20, des bombes GBU-12, ou une seule bombe de 1000 gk ou une GBU-10.

Le JF-17 est déjà proposé à plusieurs pays tels que l’Argentine, la Serbie et même l’Arabie Saoudite, pour l’instant sans succès.

Incompatible avec l’OTAN ?

La Bulgarie est un bon candidat comme premier client à l’export pour cet avion sino-pakistanais qui se négocierait autour de 30 millions de dollars l’unité. Un avion de combat occidental coûterait probalement le double.

Toutefois, la Bulgarie est membre de l’OTAN depuis 2004, et s’efforce de rendre sa force aérienne en pleine interopérabilité avec les autres pays de l’alliance atlantique. C’est d’ailleurs le principal motif du remplacement de sa flotte de MiG et de Sukhoi de l’ère soviétique. Le JF-17 n’étant pas un avion « compatible OTAN » cela constitue un sérieux obstacle à son achat.

Politiquement, l’acquisition d’une plate-forme sino-pakistanaise par la Bulgarie serait extrêmement male perçue par les autres pays membres, comme en témoigne la réaction à la proposition d’approvisionnement en système de défense HQ-9 antiaérienne et antimissile en 2013 par la Chine à la Turquie .

Cette décision avait provoqué la fureur des pays partenaires envers la Turquie en déclarant que le système chinois ne serait jamais intégré avec les systèmes de l’OTAN.

Bref, l’achat du JF-17 est un terrain miné pour la Bulgarie sur le plan politique.

Une pensée sur “Le Pakistan propose le JF-17 à la Bulgarie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *