La Russie construit un nouveau porte-avions

Projet23000E

Le Centre d’Etat de Recherche Krylovsky (KRSC) a développé un nouveau concept de porte-avions lourd polyvalent appelé Projet 23000E ou Shtorm.

La Russie va renforcer sa force de projection navale avec un nouveau porte-avions dont un modèle réduit sera présenté pour la première fois au Salon international de la défense maritime qui se déroule à Saint-Pétersbourg du 1er au 5 juillet 2015, a annoncé Valery Polyakov, directeur adjoint du KRSC.

« Le porte-avions polyvalent 23000E est conçu pour mener des opérations dans des zones océaniques éloignées, engager des cibles ennemies d’origines terrestres et maritimes, assurer la stabilité opérationnelle des forces navales russes, protéger les troupes de débarquement, et leur fournir une défense anti-aérienne, » a ajouté Mr Polyakov.

Le PAK FA T-50 embarquera à bord du futur porte-avions russe en version navale.
Le Sukhoï PAK FA T-50 embarquera à bord du futur porte-avions russe.

La conception prévoit un tonnage compris entre 90 000 et 100 000 tonnes, une dimension de 330 m de long sur 40 m de large, et un tirant de 11 m. Il aura une vitesse de pointe de 30 noeuds, une autonomie de 120 jours, un équipage de 4000 à 5000 personnes, et pourra résister en vitesse de croisière à des forces en mer de 6 à 7. Sa propulsion sera assurée par une centrale électrique conventionnelle, mais qui pourrait être remplacée par un réacteur nucléaire.

Le porte-avions embarquera un groupe aérien de 80 à 90 avions comprenant des MiG-P29K et des versions navalisées du nouveau chasseur furtif PAK FA T-50, ainsi que des hélicoptères Ka-27.

Le pont disposera d’un pont d’envol oblique et de quatre positions de lancement : deux par des rampes en saut à ski et deux via des catapultes électromagnétiques. Un ensemble de dispositifs d’arrêt est inclus dans la conception qui prévoit également deux tours de contrôle.

La défense du navire sera assurée par quatre systèmes de missiles anti-aériens et des armements anti-torpille.

Le complexe de soutien électronique comprend des capteurs intégrés, avec un radar à balayage électronique, un système de guerre électronique et un système de communication.

Mr Polyakov a souligné que ces spécifications de base sont sujettes à des adaptations et des modifications selon les demandes des clients potentiels (armement, communication, propulsion) puisque le 23000E sera également proposé à l’exportation.

3 pensées sur “La Russie construit un nouveau porte-avions

  • 16 mai 2015 à 13 h 44 min
    Permalink

     » Sa propulsion sera assurée par une centrale électrique conventionnelle »
    Tout bonnement une propulsion classique aurait suffi. A base de combustible fossile.

    Répondre
  • 31 mai 2015 à 14 h 31 min
    Permalink

    Il y a une grosse différence entre présenté une maquette et entreprendre la construction d’un navire 🙂

    Répondre
    • 15 juillet 2016 à 6 h 03 min
      Permalink

      Coté français il y a une grosse différence entre fabriquer des Mistral et les livrer 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *