La Russie a testé l’arme hypersonique Yu-71

Yu-71

La Russie a testé un appareil hypersonique Yu-71 qui pourra emporter une charge aussi bien conventionnelle que nucléaire (source : Washington Free Beacon).

En février dernier, l’appareil Yu-71 a été mis en orbite par le missile balistique intercontinental Ur-100N (SS-19 Stilet). Il a été lancé par l’unité des Troupes balistiques stratégiques russes (RVSN) du district Dombarov dans la région d’Orenbourg.

C’est cette unité qui obtiendra d’ici 2025 près de 24 unités de Yu-71, qui seront très probablement installées sur le nouveau missile intercontinental Sarmat.

Les analystes supposent que l’élaboration de l’engin expérimental se déroule dans le cadre du programme secret sous la désignation 4202 réalisé depuis 2009. Il a pour but de créer une arme stratégique offensive de nouvelle génération qui accroîtrait considérablement les capacités des forces balistiques stratégiques et serait invulnérable à toute défense antimissile. Le Yu-71 pourra emporter une charge aussi bien conventionnelle que nucléaire.

Yu-71
Les 5 étapes de l’arme hypersonique Yu-71.

La trajectoire d’un appareil hypersonique est imprévisible. Il se déplace à plus de 11 000 km/h et peut manœuvrer, ce qui rend pratiquement impossible son interception par les systèmes de défense antiaérienne et antimissile.

Le Yu-71 a été conçu à la fin des années 2000, et les essais de février étaient déjà les quatrièmes. Le premier test de lancement a été réalisé en décembre 2011, le deuxième en septembre 2013, le troisième en 2014.

Des progrès significatifs

Le porte-parole du Pentagone s’est refusé à tout commentaire. Cependant, l’ex-fonctionnaire du Pentagone Mark Schneider a déclaré à la revue que le département américain à la Défense suivait de près les travaux russes dans ce domaine.

D’après lui, contrairement à la Chine, la Russie ne cache pas son intention de créer une arme hypersonique. L’existence de tels projets a été confirmée à plusieurs reprises par des représentants russes officiels, sans pour autant entrer dans les détails.

M. Schneider a rappelé que les premiers essais d’engins hypersoniques militaires dataient des années 1980 à l’époque de l’URSS. Ensuite, selon les informations disponibles, des tests de tels appareils ont eu lieu en 2001 et en 2004.

Il n’est pas exclu que l’une des versions d’Yu-71 puisse être adaptée pour le bombardier stratégique PAK DA.

La Chine et certaines organisations américaines travaillent également sur des appareils hypersoniques. Selon les experts, la Chine, qui lance activement des appareils d’essai depuis 2014, a obtenu les meilleurs résultats en la matière.

4 pensées sur “La Russie a testé l’arme hypersonique Yu-71

  • 10 juillet 2015 à 17 h 57 min
    Permalink

    Il est vrai que sans une Russie forte, le monde serait déjà devenu invivable avec les pulsions cupides de l’Occident.

    On est fiers, et même très fiers de cette nouvelle.

    Mais je pense qu’il est bien mieux de confectionner un monde où TOUT le monde vit pacifiquement dans la joie avec une confiance mutuelle y compris entre Etats, dans le respect des droits fondamentaux de TOUT individu, où qu’il soit sur cette Terre et demain où qu’il soit dans cet Univers ou l’un de ses jumeaux.

    Répondre
  • 10 août 2015 à 15 h 38 min
    Permalink

    Il n’est jamais bon,que la force ne soit que d’un coté,pendant 5 decennies,l’equilibre des forces,est/ouest a preservé la paix globale…
    Malheuresement depuis les deux dernieres decennies,l’Est avait baissé en puissance,et on a vu l’egemonisme de l’Ouest
    se rependre a vitesse grand V,…Ces progres,de l’est,en matiere de defense vont retablir l’equilibre,comme avant.

    Répondre
  • 11 août 2015 à 0 h 39 min
    Permalink

    Une excellente nouvelle qui va dans le sens d’un rétablissement dans l’équilibre des forces militaires.

    Equilibre qui nous manquait depuis la « chute du mur ».

    Répondre
  • 11 août 2015 à 0 h 54 min
    Permalink

    La possibilité de faire voler un appareil hypersonique a été théorisé par un physicien du CNRS au début des années 80 et il s’est vu refusé tout crédit pour prouver sa théorie par la pratique. Dégouté, il a mis sa théorie dans une BD qu’il a fait traduire en 17 langues différentes et ensuite il a changé de discipline scientifique. Le secret du fonctionnement de ces appareils est dans une BD qui s’appelle le mur du silence et qui a servi de source d’inspiration à tout les états qui ont poursuivit des recherches dans le domaine.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *