L’aviation russe fait ses preuves en Syrie

Su-30SM

Le succès des opérations de l’aviation russe en Syrie a montré ses nouvelles capacités militaires et fait oublier son agonie des années 1990 (source : Defense News).

Alors que la guerre civile en Syrie dure depuis quatre ans et demie, menaçant l’existence même du régime de Bachar al-Assad, Moscou semble avoir renversé la situation en faveur de Damas en seulement trois semaine de bombardements.

Les opérations russes ont mis en évidence la modernisation de son armée souligne le journaliste Matthew Bodner dans son article pour Defense News.

Le journal américain fait remarquer que la Russie utilise un large spectre d’armes, y compris les chasseurs bombardiers Sukhoi Su-34, les missiles de croisière Kalibr et les munitions guidées de précision (dont les missiles guidés laser Kh-25 et les bombes de précision KAB-500S guidées à l’aide du système de navigation par satellite GLONASS, analogue russe du GPS américain).

Ces munitions n’ont jamais été vues en action, aussi éveillent-elles un intérêt particulier, ajoute-t-il.

Les frappes russes contre les positions des terroristes en Syrie, depuis la mer Caspienne, ont également surpris les médias tout autant que les chefs de l’armée américaine, qui ont avoué au Congrès n’avoir jamais décelé l’existence de missiles de croisière sur des petits navires dans la mer intérieure.

D’après Defense News, les Forces russes ont également appliqué de nouvelles tactiques, un hybride des missions de soutien aérien activement appliquées en URSS et des frappes de précision pratiquées par l’Occident.

En général, « la campagne syrienne a été une démonstration impressionnante des nouvelles capacités de l’armées russe », conclut le journaliste.

La Russie mène depuis le 30 septembre une opération militaire contre l’EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d’armes, de munitions et de combustible appartenant à l’EI.

Sukhoi en vedette
Le Groupe aérien russe en Syrie
Le Groupe aérien russe en Syrie.

Les opérations aériennes russes en Syrie sont principalement menées par des Su-30SM depuis la base aérienne de Hmeimim dans la province syrienne de Lattaquié.

Le Su-30 est un avion de combat multirôle. Il est doté d’un cockpit biplace derrière lequel se trouve un aérofrein de grandes dimensions. Son capteur optronique frontal, analogue à celui du Su-27, permet l’acquisition de cibles à longue portée. Il possède notamment des capacités tout-temps et un radar à balayage électronique, suivi de terrain.

Alors que les États-Unis utilisent des bombardiers à haute altitude, la Russie privilégie des avions dits d’attaque au sol Su-24M et Su-25SM, et des hélicoptères de combat Mi-24. Bien que plus vulnérables aux tirs sol-air, ils sont aussi plus efficaces pour viser des convois ou des groupes de combattants.

Par ailleurs, des chasseurs Su-25 que la Russie a fournis à l’Irak (12 unités en juin 2014) ont également frappé les positions des combattants de l’Etat islamique, notamment des abris dans la province Salah-ad-Din et une colonne automobile. La Russie, l’Iran, l’Irak et la Syrie ont même créé un centre d’information commun à Bagdad afin de coordonner leurs attaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *