Guerre en Syrie : la Turquie abat un Su-24 russe

Sukhoi_Su-24MR

Le 24 novembre, l’aviation de chasse turque a abattu un Sukhoi Su-24 russe en mission en Syrie au motif qu’il violait l’espace aérien turc. Un pilote est mort et le second membre a été récupéré par l’armée syrienne.

D’après le ministère de la défense russe, le Su-24 volait à 6 000 mètres d’altitude avant d’être pris en chasse par des F-16 turcs qui ont abattu l’appareil alors qu’il retournait vers sa base.

De son côté, l’état-major turc a affirmé que l’avion de combat russe avait été mis en garde « dix fois en l’espace de cinq minutes ». « Nous avons dans le passé expliqué publiquement nos règles d’engagement militaire et rappelé à nos partenaires que toute violation de notre espace aérien provoquerait la riposte prévue par ces règles », a insisté sous couvert d’anonymat un responsable turc. « Ce n’est pas une action hostile envers tel ou tel pays, nos F-16 ont pris les mesures nécessaires pour protéger la souveraineté nationale turque », a-t-il ajouté.

Mais le porte-parole de l’aviation russe contredit cette déclaration affirmant que le Su-24 se trouvait à 1 km de la frontière turque et que celui-ci, s’était écrasé à 4 kilomètres de la frontière, mais côté syrien.

Un F-16 turc.
Un F-16 turc.

L’un des deux pilotes du Su-24 a été blessé alors qu’il descendait en parachute après s’être éjecté. Il a ensuite puis a été achevé au sol par des les rebelles islamistes turkmènes. « Le point de chute de l’avion se trouve en territoire syrien, à quatre kilomètre de la frontière. », a précisé le général Sergueï Roudskoï de l’état major russe.

En outre, un soldat russe a été tué lors d’une opération de sauvetage avortée des deux pilotes de l’avion Su-24, lorsqu’un des hélicoptères du commando a lui-même été la cible de tirs, a annoncé l’état-major russe. « Lors de l’opération, un des hélicoptères a été endommagé par des tirs et a dû atterrir. Un soldat a été tué », a également précisé le général Sergueï Roudskoï.

L’autre pilote a pu s’échapper. Il a été récupéré par les unités spéciales russes et l’armée syrienne lors d’une opération qui a duré 12 heures. Il a ensuite regagné la base aérienne russe.

Le Su-24 faisait parti du groupe aérien russe déployé en Syrie et participant à la campagne militaire contre les groupes terroristes dont Daesh, à la demande du gouvernement syrien. C’est la première fois qu’un avion de combat russe est abattu lors de cette campagne.

Depuis le début de l’intervention russe en Syrie, la Turquie s’est plainte de la violation de son espace aérien par des appareils russes.

Interrogations et réactions

Abattre un avion est extrêmement grave même en cas de violation d’un espace aérien. Il intervient généralement lorsque l’avion constitue une menace directe ou bien lors d’une guerre. Or, la Russie n’est pas en guerre contre la Turquie, et l’aviation turque connaissait probablement l’identité et la mission du Su-24.

En cas de survol, les F-16 turcs aurait pu encadrer l’avion russe jusqu’à sa frontière comme le font la plupart des forces aériennes dans une mission de police du ciel, d’autant que le Su-24 se trouvait probablement très proche de la frontière vu qu’il s’est écrasé en Syrie.

Le croiseur russe Moskva.
Le croiseur russe Moskva.

Cet incident très grave sur le plan politique, intervient en outre après l’explosion d’un Airbus A321 d’une compagnie russe le 31 octobre dans la péninsule du Sinaï en Égypte avec 224 personnes à son bord. Il n’y a eu survivant. L’attentat a été revendiqué par l’Etat islamique.

Suite à cet incident, l’état-major russe a annoncé plusieurs mesures pour renforcer la sécurité de sa base aérienne en Syrie.

Chaque frappe de l’opération sera effectuée sous la protection de chasseurs.

La défense antiaérienne sera renforcée par le déploiement du croiseur Moskva dans la province de Lattaquié, dans le but de détruire tout objectif qui pourrait constituer une menace potentielle. Le Moskva est doté de 16 systèmes de lancement des missiles antinavires Voulkan, de missiles antiaériens à longue portée S-300M Fort et de missiles à courte portée Ossa-MA.

Les contacts militaires avec la Turquie seront également suspendus.

Le Ministère russe de la Défense a publié la vidéo ci-dessous montrant le vol de l’avion Su-24M abattu par les chasseurs F-16 turcs (source : RT).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *