La Chine développe une nouvelle matière furtive

Jengdu J-20

Une équipe de chercheurs chinois prétend avoir créé une matière capable de cacher des engins militaires des radars de surveillance, un projet dont l’importance n’est pas à négliger dans la course aux avions furtifs.

Des matières similaires étaient déjà disponibles, mais celle élaborée par les chercheurs de l’Université Huazhong des sciences et des technologies est 10 fois plus fine et capable, grâce à cette caractéristique, de cacher tous types d’objets, peu importe qu’il s’agisse de navires ou d’avions. Certains estiment qu’elle peut même être utilisée pour construire des avions de chasse de nouvelle génération.

Selon ses créateurs, la matière est un « absorbeur à large bande qui pourrait être utilisé dans les (…) ultra-hautes fréquences », explique une étude des chercheurs chinois, publiée sur le site de l’Institut américain de physique (American Institute of Physics, AIP).

Les radars de haute fréquence transmettent des signaux, et des antennes sont employées pour les détecter quand ces derniers sont reflétés par des objets. Cela permet aux radars de repérer ce qui est caché derrière les nuages, par exemple.

Cette nouvelle matière, pour sa part, est capable d’absorber partiellement ces signaux, les radars percevront mal les dimensions de l’objet, ils le verront plus petit qu’il ne l’est en réalité.

Grâce à sa structure multicouche, la matière pourrait absorber une large bande de fréquences, selon les chercheurs chinois.

Ainsi, si les équipements de détection connaissent des modifications et des améliorations, l’utilisation de cette matière élaborée par les chercheurs chinois sera sans aucun doute toujours adaptée.

La Chine travaille activement sur les technologies furtives pour son industrie militaire. Elle a inauguré en 2011 son premier laboratoire de technologie plasma pour les surfaces aérodynamiques à l’Université de la Force aérienne de l’Armée de libération du peuple chinois (APL).

L’une des applications possible du plasma en aéronautique militaire est la furtivité. La plasma stealth (« furtivité à plasma ») est une théorie qui se propose de réduire la surface équivalente radar (SER) d’un avion en utilisant un gaz ionisé (plasma).

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *