Le MQ-9 Reaper, fer de lance des frappes britanniques en Syrie

MQ-9_Brimstone-DMs_MBDA

Le gouvernement britannique a annoncé que la plupart de ses opérations de combat sur la Syrie ont été effectuées par ses drones MQ-9 Reaper (source : Appgdrones).

En répondant à une question au Parlement le 5 février sur le nombre de missions aériennes britanniques sur l’Irak et la Syrie au cours des 12 derniers mois, le ministre de la défense Penny Mordaunt a déclaré que, « La majorité des missions [de reconnaissance et d’attaque] concernaient l’espace aérien syrien et irakien ».

Le Royaume-Uni a déployé des Panavia Tornado GR4, des Eurofighter Typhoon, et des MQ-9 Reaper pour mener ses opérations de combat en Irak et en Syrie dans le cadre de l’opération « Shader ». Tous ces avions opèrent depuis la base RAF d’Akrotiri à Chypre, à l’exception du Reaper.

Les missions du Reaper pour l’opération « Shader » (source : Ministère de la Défense britannique).

Le gouvernement britannique n’a pas indiqué le nombre ou l’emplacement de ses drones Reaper. Mais il est rapporté qu’au moins 10 de ces appareils sont déployés depuis la base d’Ali Al Salem au Koweït. Cela signifie que le Reaper est le seul avion de combat qui doit survoler l’espace aérien irakien pour atteindre sa zone d’opérations en Syrie.

Selon M. Mordaunt, les opérations contre l’État islamique entre le 1er Février 2015 et le 1 Février 2016 comptabilisent 435 missions de reconnaissance sur la Syrie et 906 sur l’Irak, 64 missions d’attaque sur la Syrie et 699 sur l’Irak, et 484 « autres » missions (transport de passagers et de fret) sur l’Irak, aucune sur la Syrie.

Ces « autres » chiffres ne comprennent pas les missions effectuées par les Boeing C-17 Globemaster III.

Le Royaume-Uni a commencé ses opérations de combat sur la Syrie le 2 décembre 2015. Mais dans sa réponse au Parlement, le gouvernement a expliqué que le MQ-9 Reaper britannique assurait des missions ISR (renseignement, surveillance et reconnaissance) sur la Syrie et l’Irak depuis la fin de l’année 2014.

Le Reaper a également permis d’éliminer des djihadistes britanniques nés en Syrie environ trois mois avant le lancement officiel des opérations de combat britanniques dans ce pays.

Les drones assureront-ils l'essentiel des missions aériennes (surveillance, reconnaissance, combat, bombardement) au XXIe siècle ?

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *