Saab et Bombardier lançent un patrouilleur maritime

Saab a annoncé lors du salon aéronautique de Singapour le lancement d’un nouveau programme d’avions de patrouille maritime (MPA) baptisé GlobalEye en partenariat avec Bombardier (source : Saab).

La plateforme GlobalEye combinera le radar Erieye ER (extended range) à balayage électronique (AESA) avec le jet Global 6000 et le Q400 de Bombardier. Le Erieye avait précédemment équipé l’Embraer 145, le Saab 2000 et Saab 340, mais son intégration sur le Global 6000 lui ouvrira de plus grandes capacités d’altitude (11.000 pieds) et d’endurance (11 heures).

Les jet d’affaires de l’avionneur canadien seront ainsi reconverti en patrouilleurs maritimes (MPA). Le Global 6000 sera probablement armé de missiles anti-navire RBS-15 de Saab et le Q400 embarquera une torpille légère d’Eurotorp.

Les Emirats Arabes Unis ont déjà manifesté leur intérêt pour le GlobalEye sur le Global 6000.

Le marché des MPA en Asie

Le marché des MPA est potentiellement lucratif en Asie du Sud-Est où les tensions territoriales sont nombreuses entre la Chine et les Philippines, le Vietnam, la Malaisie , l’Indonésie et Brunei.

« Même des pays comme la Malaisie, qui a généralement des relations chaleureuses avec Pékin, s’inquiètent de l’expansion chinoise en mer de Chine du Sud », a déclaré Dan Darling, un analyste de la région au Forecast International.

« La nécessité de collecter des données de renseignement, de surveillance et d’alerte précoce afin d’exercer un contrôle sur leurs propres intérêts économiques et territoriaux de chaque nation est devenue primordiale dans des pays comme les Philippines, » a t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *