La livraison des S-300 à l’Iran a commencé

Missiles S-300 montés sur un lanceur SA-10 en Bulgarie.
Missiles S-300 montés sur un lanceur SA-10 en Bulgarie.

Le 18 février, la Russie a envoyé en Iran le premier complexe de missiles sol-air S-300.

Le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan, actuellement en visite en Russie, a pris part à la cérémonie commémorant l’expédition de la première partie des complexes S-300 à l’Iran le 17 février.

Fiche technique du S-300.
Fiche technique du S-300.

Le fret contenant les systèmes de missiles sol-air S-300 sont expédiés en Iran par la mer Caspienne d’un des ports d’Astrakhan, ville dans le sud-ouest de la Russie.

Le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan avait auparavant déclaré à l’agence Rossiya Segodnya que Téhéran envisageait de collaborer avec Moscou dans les domaines militaires et techniques.

Ce contrat doit être honoré dans la seconde moitié de 2016.

Les missiles sol-air S-300 équipent actuellement l’armée russe et certains pays d’Europe de l’Est et d’Asie. Les systèmes sont destinés à protéger les sites stratégiques les plus importants d’un État et de ses forces armées contre les attaques de missiles de croisière et autres missiles balistiques tactiques. Ils ont une portée de 400 km et peuvent abattre leurs cibles à une altitude de 37 km.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *