Le F-22 est détectable par les radars chinois

Le 10 février, les forces aériennes chinoises déployées en mer de Chine orientale ont été mises en alerte suite à la présence d’un objet volant identifié comme un F-22 Raptor de l’USAF (source : Renmin Ribao).

Interrogé par la chaîne publique CCTV, le contre-amiral de la Marine chinoise Yin Zhuo a expliqué qu’un F-22 avait été repéré par la Marine chinoise entrain de survoler la mer de Chine orientale.

« Nos militaires ont suivi son vol avec quelques avertissements et plusieurs vérifications ».

M. Zhuo a déclaré que la furtivité du F-22 n’est pas absolue et que des radars chinois à hautes fréquences déployés en mer de Chine orientale pouvaient le détecter.

« Le F-22 peut être détecté par notre radar de défense aérienne. C’est un avion doté de hautes performances en furtivité mais sa zone de réflexion latérale et ventrale est assez grande. On peut ainsi le repérer avec des radars VHF orientés dans différents directions », a expliqué l’amiral.

La Chine possède en outre le système de missiles antiaérien HQ-9 qui rivalise avec le Patriot américain, le S-400 russe et le Samp-T franco-italien. Le HQ-9 dispose du radar tridimensionnel à balayage électronique CPMIEC HT-233 de recherche et d’acquisition.

Le F-22 en Asie

Plusieurs F-22 sont stationnés sur l’île japonaise d’Okinawa, non loin d’une zone de tension entre le Japon et la Chine.

Le 17 février 2016, Washington a déployé quatre F-22 en Corée du Sud sur la base aérienne d’Osan, près de Séoul. Le déploiement, s’il a été effectué en ligne droite d’Okinawa à Osan, a traversé l’espace aérien chinois.

Une pensée sur “Le F-22 est détectable par les radars chinois

  • 3 novembre 2016 à 12 h 36 min
    Permalink

    Rectification, « Le F-22 est détectable pas les radars » tout court…

    Ce n’est pas non plus de l’anti-matière ce F-22.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *