Airbus démarre la construction du vaisseau Orion

Orion_Copyrignt NASA

Airbus Defence & Space a démarré la construction du module du futur vaisseau spatial américain Orion destiné à transporter des astronautes dans l’Espace lointain.

Airbus Defence & Space a ainsi démarré l’assemblage du module de service européen (ESM). Ce module, placé à l’arrière de la capsule habitée Orion, devra propulser le vaisseau spatial américain, ainsi que fournir l’électricité, l’eau, l’oxygène et les fonctions thermiques aux astronautes à bord.

L’ESM est un cylindre d’environ quatre mètres de diamètre et de hauteur, équipé des quatre panneaux solaires caractéristiques de l’ATV (19 m d’envergure, une fois les panneaux déployés) pour générer l’électricité nécessaire à bord. D’une masse totale légèrement supérieure à 13 tonnes, l’ESM emportera 8,6 tonnes d’ergols qui alimenteront un moteur principal et 32 micro-propulseurs.

Ce module non pressurisé effectuera aussi des manœuvres orbitales et de contrôle d’attitude et pourra même servir à transporter du fret supplémentaire.

Les enjeux du programme Orion

Airbus Defence & Space a été sélectionné en novembre 2014 par l’Agence spatiale européenne (ESA) comme maître d’oeuvre du développement et de la construction de l’ESM.

Deux missions sont prévues. La première est « Exploration Mission-1 » prévue en 2018 durant laquelle Orion parcourra plus de 64 000 km au-delà de la Lune pour valider les performances de la capsule.

La mission « Exploration Mission-2 » devrait être lancée dès 2021 et sera habitée.

Le programme Orion est le plus ambitieux de la NASA depuis les missions Apollo des années 70. Il devra transporter pour la première fois des astronautes vers l’Espace lointain, au-delà de la Lune, notamment vers Mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *