Les USA testent la défense chinoise sur air et mer

A Chinese Su-27 Flanker fighter makes a fly by while the Chairman of the Joint Chiefs of Staff, Marine Gen. Peter Pace, visits with members of the Chinese Air Force at Anshan Airfield, China Mar. 24, 2007. DoD photo by Staff Sgt. D. Myles Cullen (released)

Deux avions de chasse chinois J-11 ont intercepté un avion de patrouille maritime EP-3E Aries de l’US Navy qui survolait la mer de Chine du Sud le 17 mai (source : NBC News).

L’information a été annoncée par le porte-parole du Pentagone, le lieutenant-colonel Michelle Baldanza affirmant que l’avion de reconnaissance effectuait une « patrouille de routine » quand « deux avions tactiques de la République populaire de Chine » ont intercepté l’avion américain en l’approchant à moins de 50 pieds (15 mètres).

« Les rapports initiaux caractérisent l’incident comme dangereux, » selon le Lieutenant Colonel Baldanza ajoutant néanmoins : « Au cours de l’année écoulée, le Pentagone a constaté des améliorations dans les actions de la Chine Populaire, assurant des vols d’une manière sûre et professionnelle. »

L’incident fait l’objet d’une enquête par l’US Pacific Command. Selon NBC News, les États-Unis ont pris des photos de l’interception, mais elles restent classées et non-publiables.

L’EP-3E Aries (Airborne Reconnaissance Integrated Electronic System) de Lockheed Martin est un avion de reconnaissance maritime. Il sera remplacé par des drones à l’horizon 2020.

De son coté, le ministère chinois de la Défense a « pris note » de l’annonce des médias américains en pointant les risques des missions américaines dans sa zone d’influence.

« Les navires et les avions américains se livrent souvent à des missions de surveillance à proximité des eaux côtières de la Chine, ce qui constitue une grave menace pour la sécurité de la Chine sur terre et mer, » a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei, lors d’une conférence de presse à Pékin.

« La Chine demande aux Etats-Unis de cesser immédiatement ce genre de surveillance étroite, évitant ainsi la répétition de tels incidents. »

Une lutte d’influence sur l’Asie-Pacifique

Ce n’est pas la première fois qu’un incident se produit entre les deux puissances rivales en Asie-Pacifique.

Le 1er avril 2001, un avion chinois Shenyang J-8 était entré en collision avec le même avion américain EP-3 entre l’île chinoise d’Haïnan et les îles Paracels, entraînant la mort du pilote chinois… et une crise diplomatique entre les deux pays.

Le 10 mai 2016, le destroyer USS P. Lawrence croisait au large du poste chinois de Fiery Cross déclenchant le décollage immédiat de l'aviation chinoise.
Le 10 mai 2016, le destroyer USS P. Lawrence croisait au large du poste chinois de Fiery Cross déclenchant le décollage immédiat de l’aviation chinoise.

Le 10 mai dernier, l’armée de l’air chinoise a fait décoller pour la première fois ses avions de chasse pour surveiller le destroyer lance-missiles USS William P Lawrence de classe Arleigh Burke. Ce dernier effectuait une « opération de liberté de navigation » à seulement 12 milles nautiques (22 km) du poste d’observation chinois du récif de Fiery Cross situé dans les îles Spratleys en mer de Chine méridionale. Une façon pour l’US Navy de tester la réaction chinoise.

Ce récif est notamment revendiqué par les nations voisines comme les Philippines, Taiwan et le Vietnam qui veulent s’assurer un accès aux ressources maritimes de la région.

La levée de l’embargo sur les ventes d’armes américaines au Vietnam lors de la visite à Hanoï du président Obama le 23 mai est un message explicite des USA pour soutenir les petits pays asiatiques face à l’expansion chinoise.

Une réflexion au sujet de « Les USA testent la défense chinoise sur air et mer »

  1. Il aurait été intéressant de voir la réaction des Américains si un avion espion ou un destroyer chinois s’était approché des cotes californiennes au nom de la « liberté de navigation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *