Brexit : quel impact sur la défense européenne ?

Le vote du Royaume-Uni, le 23 Juin pour quitter l’Union européenne représente à la fois un risque et une récompense pour tous les intéressés. Mais quel est son impact sur la défense européenne ?

L’OTAN reste le fondement de la défense et de la sécurité européenne. Par conséquent, les implications du vote sur la défense et la sécurité du Royaume-Uni seront relativement limitées. Tout dépend de la manière dont l’Europe réagira à l’événement.

Les conditions du retrait vont s’échelonner pendant au moins deux ans comme stipulé dans l’article 50 du Traité de Lisbonne ratifié en 2007 par l’UE. L’impact immédiat sur les questions de défense est donc très limité d’autant que la défense européenne reste encore embryonnaire.

L’impact à moyen terme va principalement dépendre des conditions économiques et de la façon dont celles-ci affectent les budgets de défense en Europe. La plupart des prévisions anticipent un ralentissement à court terme de la croissance économique. Cela pourrait provoquer des coupes dans les budgets européens de défense au cours des prochaines années.

De plus, les accords de coopération militaires avec le Royaume-Uni se sont souvent conclus hors de l’Union Européenne comme celui signé avec la France pour le développement de drones en février 2012.

Le plus grand risque résultant du « Brexit » est celui de sa contagion dans le reste de l’UE : la possibilité que d’autres pays pourraient aussi abandonner l’Union, notamment si cela concerne une nation « pilier » de la zone euro comme la France.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *