La Russie propose son porte-avions Storm à l’Inde

La Russie a proposé son porte-avions nucléaire élaboré dans le cadre du projet 23000E Storm à l’Inde, a déclaré un responsable de la marine indienne. Parallèlement, l’Inde et les Etats-Unis négocient un transfert de technologie pour la construction du futur porte-avions nucléaire de l’Inde, l’INS Vishal (source : DefenseNews).

Un diplomate de l’ambassade de Russie a confirmé qu’une équipe russe était en visite en Inde la semaine dernière pour présenter l’offre.

Révélé en mai 2015, le projet 23000E Storm est conduit par le centre de recherche de Krylov.

L’Inde prévoit de construire son deuxième porte-avions INS Vishal, qui sera à propulsion nucléaire, d’une longueur de 300 mètres et d’une largeur de 70 mètres pour une masse de 65.000 tonnes.

« L’Inde souhaite un bâtiment à propulsion nucléaire dont la technologie n’est pas facile à maîtriser. L’aide internationale sera nécessaire dans la conception et le développement de ce porte-avions », commente Nitin Mehta, analyste indépendant de la défense.

La Russie a déjà remanié et modernisé un porte-avions de classe Kiev, rebaptisé INS Vikramaditya, pour la marine indienne de 2004 à 2013. Durant cette periode, les Indiens « ont acquis des connaissances précieuses sur les techniques de construction navale », a déclaré Mehta.

La technologie américaine EMALS

Les États-Unis, eux, ont proposé leur technologie de catapulte électromagnétique EMALS (Electromagnetic Launch Aircraft System), qui ne nécessite pas de propulsion nucléaire et qui est indisponible sur le porte-avions russe, selon le responsable de la Marine indienne.

Les composants du système EMALS.
Les composants du système EMALS.

« L’EMALS est un système majeur car il est flexible et permet d’opérer une grande variété d’avions comme des avions légers locaux (le Tejas) et des avions de combat plus lourds, » a t-il ajouté.

L’Inde et les États-Unis ont formé un groupe de travail conjoint sur la coopération technologique des porte-avions, mais il n’y a pas eu de discussion à ce jour sur l’offre de la technologie nucléaire pour des porte-avions indien.

L’Inde doit encore trancher si elle achètera un porte-avions russe ou si elle le construira localement.

« Nous devrons payer au moins 12 milliards de dollars pour acquérir un porte-avions nucléaire doté du système EMALS mais le gouvernement indien ne pourra jamais approuver un tel financement », a déclaré le responsable de la Marine indienne.

Anil Jai Singh, un ancien officier de la marine indienne et analyste de la défense, est sceptique sur les capacités de l’Inde à acheter un porte-avions nucléaire.

« Je doute que l’Inde soit en mesure de trouver un porte-avions de 65.000 tonnes venant d’un autre pays, et cela coûtera trop cher », a déclaré M. Singh. « Est-ce que la marine indienne pense vraiment qu’elle peut justifier cette dépense au cours des 15 prochaines années ou plus ? », conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *