Nephelios, le premier dirigeable solaire

Plus de 30 étudiants français ont collaboré pour concevoir le premier ballon dirigeable à énergie solaire, baptisé Nephelios, dévoilé à Paris lors du salon du Bourget en juin 2009.

Cet appareil innovant et écologique mesure 22 mètres de long et 5 mètres de diamètre, avec une vitesse moyenne de 40 km/heure. Cent ans après la première traversée de la Manche par Louis Blériot, le Nephelios entreprendra une nouvelle traversée à la fin août.

Sol’R est un projet de collaboration entre l’ingénierie et des étudiants de l’ESSEC Business School, l’Institut National des Sciences Appliquées, l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers et de l’Ecole Polytechnique Féminine, avec l’objectif de concevoir et de créer la première énergie solaire dirigeable dans le monde. Les étudiants ont travaillé sur le projet depuis plus d’un an, en grande partie inspiré par les exploits passés de l’aviation moderne.

Les panneaux photovoltaïques pour capter la lumière solaire.

Les appareils de la dernière génération sont équipés de panneaux photovoltaïques installés sur sa face supérieure. La collecte de l’énergie solaire conduit un moteur électrique situé à l’arrière de la nacelle de pilotage, qui est équipé par deux hélices bipales.

Dans l’avenir, les dirigeables bénéficieront d’importants avantages concurrentiels par rapport à d’autres moyens de transport, grâce à leur capacité à se déplacer avec des charges lourdes et volumineuses. Un dirigeable solaire a également l’avantage d’être très calme et offre une alternative à la puissance de carbone du transport aérien. Les équipes techniques du projet espèrent que le Nephelios deviendra une référence en matière d’autosuffisance et de maniabilité.

Arnaud Vaillant, un étudiant de MBA à l’ESSEC et l’un des trois initiateurs du projet Sol’R a déclaré: «Dans un proche avenir, nous aimerions que le Nephelios soit utilisé pour des missions scientifiques et de surveillance. A long terme et après des améliorations, le dirigeable assurera aussi le transport de fret, l’observation aérienne, le tourisme et les télécommunications.

Le projet est soutenu par l’Incubateur ESSEC Ventures, l’école de l’esprit d’entreprise, le centre de développement de l’ESSEC MBA destiné aux étudiants qui veulent créer leur propre entreprise ou simplement pour en apprendre davantage sur l’expérience de l’entrepreneur. Les étudiants qui ont terminé le programme de l’esprit d’entreprise et ont démontré une forte motivation pour travailler sur la création de projets sont les bienvenus à la pépinière d’entreprises où ils reçoivent un appui méthodologique et logistique, sans la nécessité d’une contribution financière.

Plus d’infos sur www.projetsolr.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *