Le Brésil achèterait la technologie du Rafale

Le chasseur multi-rôles français est sur le point de remporter l’appel d’offres du Brésil moyennant un transfert de technologie.

Le président brésilien Lula, qui fait du transfert de technologie un critère clef de son choix, estime que la France est «le pays le plus flexible» dans ce domaine par rapport aux Américains et Suédois.

L’appel d’offres portant sur 36 avions militaires se présente bien pour le Rafale. Engagé dans une lutte avec le Gripen de Saab (Suède) et le F-18 Super Hornet de Boeing (Etats-Unis), l’avion multi-rôle conçu par Dassault Aviation bénéficie d’un allié de poids pour remporter ce contrat de plusieurs milliards de dollars au Brésil : le président Lula lui-même. Ce dernier ne conçoit pas un achat d’une telle ampleur sans un transfert de technologie, et sur ce registre, la France est apparue comme «le pays le plus flexible et évidemment, cela est un avantage comparatif exceptionnel», a-t-il affirmé.

Lula n’a pas indiqué clairement quel était son favori. Le président français, qui entretient d’excellentes relations avec son homologue, est l’invité d’honneur de la fête nationale brésilienne cette année. A ce titre, il était en visite à Brasilia le 7 septembre pour une visite de 24 heures. A cette occasion, les deux pays, qui sont liés par un partenariat stratégique de défense, finaliseront les derniers détails concernant la fourniture par la France de sous-marins et d’hélicoptères.

Source : lefigaro.fr

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *