Le Talarion pourrait être abandonné faute de commandes

EADS interrompra le développement du programme de drone Talarion, évalué à trois milliards de dollars, si les Etats ne s’engagent pas à passer des commandes, a déclaré Stefan Zoller, le directeur général de la division Défense et Sécurité du groupe.

« Nous ne poursuivrons le développement que s’il y a un engagement d’achat », a-t-il dit lundi soir. Ses propos étaient sous embargo jusqu’à mardi.

Le groupe avait déclaré le mois dernier qu’il était prêt à continuer d’investir dans le projet jusqu’à la fin de l’année, alors que l’Allemagne, la France et l’Espagne ont engagé une revue de leurs projets en matière de défense.

Stefan Zoller a ajouté que la division Défense d’EADS devait se développer dans les pays émergents pour compenser la lenteur de la croissance en Europe.

Il a expliqué que la consolidation du secteur en Europe ne générait que de faibles synergies.

Le Talarion est un programme européen lancé en 2007 pour le développement d’un drone  avancé de type MALE (Moyenne Altitude – Longue Endurance), destiné à répondre aux besoins exprimés par l’Allemagne, l’Espagne et la France en faveur d’un système sans pilote endurant dévolu à leurs futures missions de surveillance et de reconnaissance des théâtres d’opérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *