Lockheed Martin développe un dirigeable pour le fret

Lockheed Martin a signé un contrat pour développer une famille de dirigeables pour le fret commercial d’une entreprise privée canadienne.

Aviation Capital Enterprises a confié à l’avionneur américain l’élaboration, la certification et la production d’une série d’appareils basés sur le démonstrateur de dirigeable hybride P-791 (photo) construit et piloté par Lockheed Skunk Works en 2006. L’entreprise canadienne envisage de commercialiser l’aéronef (fonctionnant à l’huile et au gaz) pour des missions de transport lourd dans les régions éloignées ou inaccessibles.

« Lockheed Martin a investi plus de 100 millions de dollars de propriété intellectuelle au cours de la dernière décennie. Nous allons financer le développement et la certification », a expliqué Kirk Purdy, président exécutif d’Aviation Capital.

La société canadienne prévoit d’investir 120 millions de dollars dans le programme dès l’année prochaine. « Le programme prévoit deux versions qui nécessiteront un investissement d’un demi-milliard de dollars. » a ajouté M. Purdy.

La première version du dirigeable se nomme SkyTug avec une capacité d’emport de 20 tonnes. Il sera suivi d’une seconde version capable de transporter 50 à 70 tonnes de fret. Il ya également des plans à long terme pour des dirigeables avec des charges utiles de « plusieurs centaines de tonnes», précise M. Purdy.

Le premier vol de l’avion expérimental de cette catégorie est prévu en 2012. Un second démonstrateur volera au début de 2013 et sera utilisé pour la certification FAA. Aviation Capital prévoit d’attribuer un contrat à Lockheed pour démarrer la production en série du SkyTug en 2013.

A l »instar du P-791, le SkyTug est un aéronef hybride, plus léger que l’air. Il obtient la majorité de sa portance et de sa flottabilité grâce à l’hélium, mais le reste provient d’une portance aérodynamique et d’une poussée vectorielle.

Un avion hybride est plus facile à manipuler au sol pour le roulage, le décollage et l’atterrissage et plus efficace en croisière qu’un dirigeable. Mais le système d’atterrissage à coussin d’air du SkyTug permettra des atterrissages sur l’eau et sur des terrains désertiques.

Une version du SkyTug de 20 tonnes possèdera des moteurs diesel et un décollage classique et la capacité d’atterrissage. Un autre possèdera des turbomoteurs plus puissants donnant un décollage vertical et de l’atterrissage.

Aviation Capital prévoit un marché de 300 avions. Kirk Purdy affirme qu’il ya une forte demande de dirigeables de transport lourd dans les secteurs de l’énergie, des pipeline et de la logistique, y compris dans les régions nordiques du Canada, au Brésil, en Amérique centrale, en Afrique et au Moyen-Orient.

Vidéo de présentation du démonstrateur P-791 de Lockheed Martin :

3 réflexions au sujet de « Lockheed Martin développe un dirigeable pour le fret »

  1. Didier Delmotte, citoyen français, via un cabinet spécialisé en brevet à Genève vient de déposer un brevet en Suisse avec extension internationale prévue, et ce après en avoir obtenu l’autorisation par la Direction Générale de l’Armement (DGA) du Ministère de la Défense en France. Il s’agit d’un « fuselage volant » dont l’une des nombreuses applications est un dirigeable à la fois aérostat et avion nommé « aérostat-plane ». Son aérodynamisme est tel qu’il pourra voler avec ou sans hélium en fonction de la puissance installée. Selon les modèles et les puissances installées, les capacités de charge seront de 100 à 300 tonnes sur 1.800 km à 24.000 km à des vitesses allant de 100 à 300 kts (185 à 555 km/h). Les dirigeables en question n’ont pas encore volé et sont au stade de projets.

  2. Les traversiers et les brises-glaces au Canada sont en difficultés depuis un mois et encore plus dernièrement dans le Golfe St-Laurent. C’est le temps de venir essayer votre dirigeable de frets en situation hivernale et de mesures d’urgence. ‘Les bateaux vont sortir… mais il faut savoir quand!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *