Le missile chinois DF-21D inquiète l’US Navy

Les récents succès de la Chine dans le développement d’un missile balistique anti-navire capable de détruire des porte-avions inquiètent sérieusement les analystes de l’US Navy.

Les États-Unis vont bientôt devoir compter avec la Chine en tant que force militaire de premier plan en Asie centrale.

Les démonstrations de force de la Chine vont très certainement bouleverser l’équilibre du pouvoir dans la région et obliger les États-Unis à repenser leurs stratégies militaires et géopolitiques à long terme en Asie et dans le Pacifique.

Les opinions divergent cependant, sur les réelles capacités militaires de la Chine.

Pour les vérifier, les États-Unis ne vont probablement pas envoyer un autre groupe aéronaval dans le détroit de Taiwan comme il l’ont fait en 1996 lorsque l’USS Nimitz a croisé dans ces eaux.

Car tout le monde ignore ce que la Chine envisage de faire de ses forces militaires. Alors que certains pensent que le leader asiatique étend son influence de façon similaire à l’ancien bloc soviétique, d’autres affirment que la Chine va utiliser sa force sur le front intérieur, pour contrôler les voies de navigation et ce qu’elle prétend être son patrimoine national.

La Chine est déterminée à protéger sa patrie. La preuve est le développement d’un missile anti-navire balistiques (ASBM), le DF-21D, surnommé « tueur de porte-avions » (carrier-killer).

Il y a quelques mois, le missile a atteint les mêmes performances qu’une arme des États-Unis.

« L’évaluation de ce missile, tout comme celle de l’avion J-20, reste impossible en l’absence d’informations fiables sur les capacités réseaux de la Chine », explique Richard Aboulafia, analyste et vice-président du conseil Teal Group. « Aucune plate-forme, ni aucune arme n’est efficace sans informations de ciblage. »

La dissuasion chinoise

Christian Le Miere, membre de l’Institut international pour la recherche stratégique pour les forces navales et la sécurité maritime, ajoute : « Il y a des interrogations sur son système de guidage. Vous pouvez faire feu sur un groupe de cibles et guider la phase terminale. C’est pourquoi la précision du système de guidage est cruciale. »

Le missile DF-21D peut détruire un porte-avions au large des côtes chinoises.

Le Pentagone a fait remarquer dans son rapport annuel sur la puissance militaire chinoise : « La Marine [chinoise] améliore la portée de ses radars de surface OTH. Ces derniers pourraient être utilisés en jonction avec les satellites d’imagerie pour localiser des cibles à grande distance des côtes [chinoises] et soutenir des frappes de précision à longue distance, y compris par les missiles balistiques anti-navires. »

Néanmoins, la vraie question est de savoir si la Chine prendrait le risque d’un conflit armé avec les USA. Comme le note le Congressional Research Service (CRS) dans un récent rapport, « Le géant asiatique a mis au point un trop grand nombre de liens -notamment financiers- avec les États-Unis pour lui déclarer une guerre. »

« Ils sont plutôt susceptibles d’utiliser ces missiles pour menacer d’autres navires, qui sont une menace pour leurs voies navigables » précise Gresham. « Ils utilisaient un missile pour faire un point d’envoyer un signal à, disons, une flotte d’avions ravitailleurs à l’aide d’une voie de transit, ils revendiquent la propriété, ou de quelque navire qui menace l’un de leurs navires. »

« Certains observateurs affirment que la Chine construira à terne, une série de bases militaires dans l’océan Indien formant « un collier de perles » pour soutenir les opérations navales le long de la ligne de communication maritime reliant la Chine aux sources de pétrole du Golfe persique. » rapporte le CRS.

Et c’est ce « collier de perles » – ainsi que les eaux territoriales chinoises (comprenant Taïwan) –  que la marine et ses batteries de missiles doivent protéger. Certains se préoccupent de savoir si les États-Unis et ses alliés doivent considérer ces capacités défensives comme une force d’expansion offensive à la manière de l’Union soviétique durant la guerre froide.

Selon Christian Le Miere, « La Chine ne s’oppose pas de façon idéologique aux États-Unis comme l’a fait l’ex-Union soviétique. Ainsi, la relation est très différente, mais en tant que concurrent stratégique potentiel, alors, oui, Washington pourrait bien considérer la Chine comme son plus grand défi depuis la guerre froide. »

Pensez-vous que la Chine menace la paix mondiale ?

  • Non (57%, 549 Votes)
  • Oui (48%, 462 Votes)

Total des votes: 1 011

Loading ... Loading ...

11 pensées sur “Le missile chinois DF-21D inquiète l’US Navy

  • 22 septembre 2011 à 22 h 45 min
    Permalink

    Il serait imprudent de penser que ce pays construit des armements de supériorité maritime pour le « feun »!
    La Chine construit son avenir et celui-ci passe par la maîtrise de ces approvisionnements, surtout en pétrole.
    Ors ce pétrole viens du golf et d’Afrique.
    Ses besoins sont tels qu’il faudra bien que certains goinfres se poussent et face de la place au dragon chinois.
    Sans parler de l’impérialisme US en Asie.

  • 10 janvier 2012 à 22 h 44 min
    Permalink

    Il ne faut pas oublier que seul les Américains de m.e.r.d.e ont utilisés la bombe atomique.

    Alors avant de lire une nouvelle de braillard, informez-vous donc si cela provient de la propagande Américaine.

    • 4 février 2012 à 1 h 23 min
      Permalink

      Toujours affligeant de lire un post de ce niveau !…

      • 21 juin 2012 à 22 h 39 min
        Permalink

        Tu es un bon model fidel vassal de grands terroristes de la planête, surtout n’oublies pas de lêcher leurs botinnes à chaque matin.

  • 18 février 2012 à 0 h 57 min
    Permalink

    La Chine n’a jamais envahi d’autres pays à part sous le règne colonial mongol de Khan, en obligeants des jeunes chinois à s’enroller de force dans leurs armées. La Chine a été toujours envahi par des différents pays de race sanguinaire: français, allemand, espagnol, portugais, autrichien, russe, la pire de toute: anglais et japonnais. Trente millions de chinois sont morts, tués par les hyènes japonais durant la 2e guerre. Des génocides que le monde ne reconnaisse pas, à part les juifs tués par Hittler. Les chinois sont pacifiques, ils ne s’attendaient pas à se faire envahir à tout bout de champs, par des pays criminels. Mais maintenant, pour ne pas répéter les erreurs du passé, vaut mieux être toujours prêt à défendre sa famille vulnérables aux assassins venant d’ailleurs. Des généraux étatsuniens(les habitants des USA, les appeler américain est une erreur d’usage, comme par reflexe appeler les papiers mouchoire de KLEENEX) qui passent leur temps à dire des ménaces de lancer leurs missiles nucléaires sur la Chine. Parce que ce sont des généraux stérils sans enfants qui s’en foutent des ripostes nucléaires qui les feront jouir. Pour avoir la paix, tout pays doit posséder de quoi atteindre le pays assaillant, de cette manière, que chacun reste tranquille, dans son coin chez soit.

  • 6 mars 2012 à 11 h 52 min
    Permalink

    « La Chine n’a jamais envahi d’autres pays à part sous le règne colonial mongol de Khan » : faux
    – guerre de 1979 contre le Viet-Nam , avec invasion d’une partie du Nord de ce pays (avec occupation de 3 semaines)
    – bis repetita en 1984 (mais juste une bataille, sans occupation)
    – et bien sûr l’invasion du Tibet en 1950-51 (dont l’occupation dure toujours)
    – sans oublier la participation à la guerre de Corée (200 000 « volontaires ») à la même époque

    • 6 mars 2012 à 15 h 12 min
      Permalink

      Attention à ne pas confondre les interventions militaires avec les conquêtes de pays étrangers. Juridiquement, le Tibet est une province chinoise et n’a jamais été indépendant. Il s’agissait plutôt d’une ré-affirmation de l’autorité chinoise sur sa province. Quant à la guerre de Corée le but était d’aider les nord-coréens à résister aux forces américaines (MacArthur avait envisagé le bombardement atomique de Pékin).

      Une chose est sûre, la Chine est beaucoup moins « va-t-en-guerre » que les Etats-Unis ou la France qui cumulent les théâtres d’opération ces dernières années (Irak, Afghanistan, Libye). Dans ces pays, les armées occidentales sont clairement perçues comme des forces d’occupation. Rappelons aussi que les USA et la France sont parmi les plus gros fournisseurs d’armes au monde…

      • 13 mars 2012 à 10 h 18 min
        Permalink

        « Juridiquement, le Tibet est une province chinoise et n’a jamais été indépendant. Il s’agissait plutôt d’une ré-affirmation de l’autorité chinoise sur sa province » :
        FAUX
        Le traité d’Urga de 1913 consacre l’indépendance du Tibet vis à vis de la Chine. Celle-ci l’attaque militairement le 7 octobre 1950 avec une armée de 40 000 hommes, balayant rapidement les 8500 hommes mal équipés de l’armée Tibétaine (http://fr.wikipedia.org/wiki/Intervention_militaire_chinoise_au_Tibet_(1950-1951)) et http://www.universalis.fr/encyclopedie/invasion-du-tibet-par-la-chine/)

        • 13 mars 2012 à 11 h 44 min
          Permalink

          Non, la déclaration d’indépendance de 1913 par le 13e dalaï-lama fut unilatérale et n’a été reconnue par aucun Etat (pas même la France). Juridiquement le Tibet est donc toujours restée une province chinoise. Quant aux combats qui ont lieu au Tibet face à l’armée chinoise en 1950 personne ne les nie. Rappelons simplement qu’au même moment les troupes françaises massacraient les indépendantistes indochinois et que l’Algérie était encore une colonie française.

  • 21 juin 2012 à 23 h 50 min
    Permalink

    Edouard Maire, une chance que vous êtes-là pour nous apporter un éclairage historique honnête et crédible. À cause des méfaits perpétrés par les vietcong au sud de la Chine qui les avait aidé pourtant à chasser les envahisseurs étatsuniens. Les méfaits consistaient à attaquer pour massacrer et détruire les villages frontaliers chinois dans le but de s’en emparer. Les quelques semaines que les soldats chinois sont au vietnam, étaient les temps nécessaires pour nettoyer les brigands vietcong le long de leur frontière commune. Quand le nettouage fut terminer, les soldats chinois se sont retirés. Maintenant le vietnam s’allie avec leurs anciens ennemis qui, pourtant, leur avaient violé leurs femmes.

Commentaires fermés.