Meeting de la Ferté-Alais 2011 : toujours aussi émouvant !

Comme chaque année depuis 1970, l’amicale Jean-Baptiste Salis a éblouit les passionnés d’aviation en organisant le célèbre meeting de la Ferté-Alais faisant une rétrospective des avions du 20è siècle.

Ce samedi après-midi, le soleil n’est pas seul à percer les nuages. Il est 12h30, lorsque un Super Etendard et un Rafale Marine surgissent au dessus de l’aérodrome faisant vibrer les tympans du public. On ne peut s’empêcher de penser au stress que procure un Rafale survolant le désert libyen.

Dans un registre plus pacifique et à une vitesse bien moindre de 50 noeuds (90 km/h), le Blériot XI suscite l’émotion. Cet avion de légende piloté par Louis Blériot fut le premier à traverser la Manche en 1909. Un sentiment d’émerveillement et de curiosité s’emparaient des gens en voyant voler ce monoplan au-dessus de leur tête, à une époque où le ciel était vide…

Émotion aussi lorsque les T-6 Texan, AT6M Zero, Curtiss P-40 et Yak de Staline des années 40 font la chasse et larguent leurs (fausses) bombes sur l’aérodrome de Cerny.

Le spectacle des avions est magnifiquement soutenu par le romantisme de Bernard Chabbert (pilote et journaliste) qui commente le meeting depuis 1974.

« Aujourd’hui les écoles forment des opérateurs-systèmes [faisant référence aux drones]. Mais ne ferait-on pas mieux de former des pilotes qui savent faire voler des avions avant d’opérer des systèmes », lance t-il pendant l’exhibition d’un Stieglitz FW 44.

Un grand bravo aux pilotes et aux passionnés qui consacrent souvent leur vie à restaurer ces avions séculaires. Et un grand merci à l’amicale Jean-Baptiste Salis qui permet au public de découvrir les trésors de l’histoire aéronautique.

 

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *