Les F-22 Raptor cloués au sol depuis deux mois

La flotte de F-22 des États-Unis est interdite de vol depuis le 3 mai en raison d’un problème d’alimentation en oxygène.

En tout, ce sont 170 exemplaires qui sont interdits de vol le temps qu’une enquête fasse la lumière sur un problème d’alimentation en oxygène pour le pilote, a indiqué l’USAF à l’AFP.

« Nous n’en sommes qu’au début de l’enquête, nous cherchons à déterminer la nature exacte du problème », a déclaré le capitaine Jennifer Ferrau de l’US Air Force. « La sécurité de nos aviateurs est capitale, nous prendrons le temps nécessaire », a-t-elle ajouté, précisant ne pas savoir quand les F-22 pourront à nouveau voler.

L’interdiction de vol a été ordonnée après des rapports d’incidents de cinq pilotes faisant état d’un problème du système d’alimentation en oxygène OBOGS fourni par Honeywell, selon le magazine spécialisé Flight Global qui a révélé l’information.

Le système OBOGS

Dans l’un des cas, un F-22 avait manqué d’accrocher la cime des arbres alors qu’il allait atterrir et le pilote était incapable de se souvenir de l’incident après-coup, symptôme d’une hypoxie. Depuis janvier, les pilotes de F-22 avaient déjà interdiction de grimper au-delà de 7620 mètres, deux mois après qu’un appareil se soit écrasé près de la base d’Elmendorf-Richard en Alaska au cours d’un vol d’entraînement. La cause de cet accident reste à ce stade indéterminée.

L’OBOGS n’est pas le seul élément impliqué dans la fourniture d’oxygène pour le pilote. Coincé derrière le siège du pilote, ce système utilise un tamis moléculaire pour filtrer l’air pressurisé.

Entre l’OBOGS et les poumons du pilote, l’oxygène est filtré à travers deux composantes majeurs : le masque à oxygène MBU-22P et le régulateur de respiration/anti-g (BRAG). Ce dernier assure une livraison d’oxygène pour le pilote à travers le masque.

Toujours est-il que l’interdiction de vol d’une flotte entière est rarissime selon l’USAF. Cela s’était déjà produit pendant plusieurs semaines en novembre 2007 après l’accident d’un chasseur-bombardier F-15, selon le major Chad Steffey. Construit par Lockheed Martin, le F-22 est en service dans l’armée de l’Air américaine depuis fin 2005 et est à terme destiné à remplacer le F-15 vieillissant.

Sources : Flight Global / AFP

On-Board Oxygen Generating System

Lire aussi :

Une réflexion au sujet de « Les F-22 Raptor cloués au sol depuis deux mois »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *